Rien n'est plus ouvert que le géant en ski et cela s'est encore vérifié. Ce vendredi, Petra Vlhova a créé la sensation en s'imposant sur la piste autrichienne de Semmering. La Slovaque, qui a devancé l'Allemande Viktoria Rebensburg (+ 0''45), remporte ainsi son premier succès dans la discipline. Nouveau podium (3e) pour la Française Tessa Worley qui effectue la bonne opération du jour dans la course au globe de la spécialité.
La première manche promettait du suspense pour le deuxième acte et on n'a pas été déçu. Aucune skieuse du top 3 initial n'a tenu le choc. Tracée pourtant par le coach américain, cette deuxième manche semblait ouvrir un boulevard à Mikaela Shiffrin, impériale à défaut d'être transcendante lors du premier run. Mais l'Américaine n'a jamais réussi à se libérer totalement et a dû se contenter de la 5e place (+ 0''66), son pire résultat en géant depuis le 27 janvier dernier (7e à Lenzerheide).
Semmering
Fracture du tibia pour Haver-Loeseth
29/12/2018 À 22:21

Worley grignote sur Brignone

Il faut dire que Shiffrin avait été mise sous pression comme rarement par ses adversaires et particulièrement par Petra Vlhova. Plus adepte du slalom, la Slovaque a sorti un ski impressionnant de justesse et de maitrise, travaillant parfaitement sous la porte pour mieux libérer les skis et la vitesse. 4e de la première manche, 2e de la deuxième, la voilà vainqueur du premier géant de sa carrière, elle dont le meilleur résultat dans la discipline était jusque-là une 7e place. Mais ce vendredi, la Slovaque était irrésistible. Même pour l'Allemande Viktoria Rebensburg, meilleur chrono du deuxième tracé mais forcée de se contenter de la 2e place (+ 0''45).

Un ski de rêve pour une premier succès en géant : Vlhova a créé la surprise à Semmering

Décevante en première manche, Tessa Worley a aussi su relever la tête lors du deuxième acte. Bien plus engagée, la Française a cette fois fait jeu égal avec les meilleures sur la piste autrichienne pour aller décrocher une nouvelle 3e place, une semaine après celle de Courchevel. Son troisième podium de la saison (elle avait gagné le géant de Sôlden) lui permet de sauver le bilan tricolore de ce géant, marquée par la décevante 23e place (+ 2''54) d'Adeline Mugnier et par la surprenante 26e place de Romane Miradoli (+ 2''74), plus spécialiste de la vitesse. Cela permet surtout à Worley d'effectuer une excellente opération dans la course au globe de la spécialité, puisqu'elle revient à 5 points de la leader, Federica Brignone (6e à Sememring). Il lui en reste désormais quatre pour renverser la Transalpine.

Une deuxième manche pleine de justesse et Worley s'offre un nouveau podium

Semmering
Shiffrin, une année de rêve en chiffres
29/12/2018 À 18:21