Eurosport

Acapulco: Rafael Nadal face à David Ferrer en finale

Nadal-Ferrer, finale idéale
Par Eurosport

Le 02/03/2013 à 10:58Mis à jour Le 02/03/2013 à 11:16

Vainqueur d'Almagro, Rafael Nadal affrontera en finale un autre de ses compatriotes, plus redoutable encore: David Ferrer. Son plus gros test depuis son retour.

Trois tournois, trois finales. Pas mal pour un joueur qui n'avait pas été vu sur les terrains pendant plus de sept mois. Finaliste à Vina del Mar pour son retour, vainqueur une semaine plus tard à Sao Paulo, Rafael Nadal briguera un nouveau titre ce week-end à Acapulco. Au Mexique, le Majorquin n'a toujours pas perdu le moindre set. Vendredi, il a dominé comme toujours Nicolas Almagro (7-5, 6-4 en 1h49).

Longue absence ou pas, Rafa possède un tel ascendant sur son compatriote que celui-ci n'a pu inverser la tendance. C'est la neuvième victoire de Nadal en neuf confrontations entre les deux hommes. En finale, où il cherchera à remporter son 38e titre sur terre battue, Nadal, qui n'a donc plus perdu la moindre demi-finale sur terre depuis… 2003 et le tournoi d'Umag (il avait 17 ans), croisera le fer avec un autre Espagnol pour le titre. Et David Ferrer pourrait bien être une proie moins conciliante qu'Almagro. Certes, il possède lui aussi un ratio très défavorable face à Nadal (4 victoires pour 16 défaites) qui vire même au catastrophique sur l'ocre (1-13).

" Je ne pense pas que je suis encore au niveau de David"

Mais Ferrer est un des hommes en forme du début de saison. Personne n'a été plus prolifique que lui depuis le début de l'année 2013, au cours de laquelle il a déjà passé la barre des vingt victoires. Vingt-et-une exactement, pour seulement deux défaites. Par ailleurs, Ferrer est comme chez lui à Acapulco, où il est triple tenant du titre. Vendredi, face à Fabio Fognini (non sans mal, puisqu'il a eu besoin de trois sets), il a aligné sa 19e victoire consécutive sur la terre battue mexicaine. C'est un peu son Roland-Garros à lui…

Désormais devant Nadal au classement ATP du fait de la longue absence de ce dernier, il a également la possibilité de montrer qu'il est toujours devant lui à l'heure actuelle sur le court. C'est d'ailleurs l'avis de Nadal lui-même. "Je ne pense pas que je suis encore au niveau de David mais je vais quand même essayer, a confié le joueur de Manacor. Si je veux gagner, je devrais réussir le match parfait, sinon, ce sera impossible." Nadal a également confié que son genou ne le laissait pas tout à fait tranquille, sans que cela l'empêche de jouer pour l'instant. Suffisamment pour mater un joueur de la trempe de Ferrer?

0
0