Il y a des joueurs qui, d'emblée, ne laissent pas indifférent. Assurément, Lorenzo Musetti en fait partie. A Acapulco, le jeune Italien ne joue pourtant que son quatrième grand tableau sur le circuit ATP. Mais à chaque fois (ou presque) qu'il est sous le feu des projecteurs, quelque chose se passe. Révélé lors du Masters 1000 de Rome en septembre dernier où il avait éliminé coup sur coup deux grands noms du circuit Stan Wawrinka et Kei Nishikori (certes loin de leur meilleure forme), il a ressurgi au Mexique pour éclabousser encore de son talent la planète tennis. Vainqueur avec la manière de Grigor Dimitrov en quart de finale (6-4, 7-6), il deviendra lundi à 19 ans le plus jeune membre du Top 100.

Jeu, Set et Maths : Lorenzo Musetti et ses chiffres fous face au top 100

ATP Acapulco
A Acapulco, c'était la fête du passing et des coups en douce : Le top 5 points
22/03/2021 À 17:10
Il y a de quoi être euphorique et, d'une certaine manière, Musetti l'est. "C'est vraiment difficile de décrire ce que je ressens là. Si je devais utiliser un mot, je dirais fatigué, presque épuisé, mais je suis vraiment, vraiment heureux. Je suis en demi-finale d'un ATP 500 et je serai dans le Top 100 (il est virtuellement 94e, soit 26 places de mieux que son classement actuel, NDLR) la semaine prochaine. De nombreux objectifs sont devenus réalité, j'ai vraiment très bien joué, je suis fier de moi. C'est la meilleure semaine de ma vie tout simplement. Je suis venu ici pour jouer les qualifs et emmagasiner quelques points et de l'expérience, mais je ne m'attendais pas à ça bien sûr", a-t-il témoigné.

Régulier en Challenger et brillant devant les caméras

En comptant les qualifications, il en est à cinq victoires consécutives au Mexique. Sur le circuit, il en compte désormais huit dans les grands tableaux : deux à Rome, trois en Sardaigne où il avait atteint sa première demi-finale (ATP 250 sur terre battue) en octobre 2020 et donc trois pour le moment à Acapulco. Avec ce bilan encore modeste, le voir déjà si bien classé a de quoi surprendre, mais ce serait oublier la régularité du bonhomme en Challengers ces derniers temps. Dans la foulée de son aventure romaine, il avait glané son premier titre dans cette catégorie à Forli, puis il a atteint deux autres finales début 2021 à Antalya 1 et Bielle 2.
S'il lui aura fallu sept balles de match pour conclure face à Dimitrov, Musetti l'a emporté à sa manière : tout en flamboyance et en émotion en allant chercher un lob, puis en sortant un passing de coup droit croisé fou sur un smash adverse. Avec son revers d'esthète, sa main soyeuse et son charisme naturel, le gamin semble fait pour les plus grandes scènes. D'ailleurs, il a commencé sa semaine en fanfare en s'offrant la tête de série numéro 3 et son premier Top 10 en carrière Diego Schwartzman.

Sans complexe, le qualifié Musetti s'offre Schwartzman : revivez la superbe performance de l'Italien

Le tennis est un jeu mental et la clé, c'est de rester concentré
Et s'il allait encore plus loin ? Son insouciance, son talent et une certaine ambition déjà assumée l'empêchent de se contenter de ce tournoi déjà fantastique. "Je pense que cette semaine je peux tout faire... Je ne veux pas perdre. Ce soir (jeudi, NDLR), j'ai eu des balles de match, j'ai eu un break d'avance et je l'ai perdu, mais le tennis est un jeu mental et la clé, c'est de rester concentré. Je suis resté dans mon match", a-t-il analysé, assez lucide malgré les efforts consentis.
Pour atteindre sa première finale, il devra néanmoins se défaire de la tête de série numéro 1 Stefanos Tsitsipas, dont le tennis l'inspire, il ne s'en cache pas. "Ce sera vraiment dur, il joue bien, mais moi aussi. Je vais essayer de dormir le plus tôt possible, de me détendre le plus possible jusqu'à l'échauffement. Je ne me sens pas fatigué mentalement et je n'ai pas de crampes, donc ça ira. Je ferai de mon mieux et on verra bien", a-t-il lâché sans complexe. Jeune certes, mais déjà professionnel et consciencieux, il n'a qu'une envie : briller à nouveau en "night session". Les spectateurs mexicains, qui profitent de ses prouesses depuis le début de la semaine, ne s'en plaindront pas
ATP Acapulco
Tsitsipas a démarré fort, mais Zverev l'a emporté au bout du suspense
21/03/2021 À 08:10
ATP Acapulco
Zverev triomphe de Tsitsipas et fait le plein de confiance avant Miami
21/03/2021 À 07:23