Et de sept pour Andrey Rublev. Toujours invincible, le Russe s’est arraché vendredi pour aller chercher déjà sa 7e victoire de la saison. En demi-finale à Adélaïde, il a triomphé de Félix Auger-Aliassime en trois sets (7-6, 6-7, 6-4) et autant d’heures de jeu dans une demi-finale à couteaux tirés et très spectaculaire. Juste avant le coup d’envoi de l’Open d’Australie, il aura l’occasion de confirmer son début d’année parfait en finale contre l’inattendu Sud-Africain Lloyd Harris, 91e joueur mondial et issu des qualifications. Celui-ci s’était qualifié plus tôt dans la journée face à Tommy Paul (6-4, 6-7, 6-3).

Si leurs prochains duels sont de cet acabit, on en redemande. Andrey Rublev et Félix Auger-Aliassime ont tout donné et bien plus encore ce vendredi, pour le plus grand bonheur des spectateurs australiens. C’était à celui qui prendrait le plus vite l’avantage à l’échange ou qui frapperait le plus fort. Et à ce petit jeu, le Russe, en pleine confiance actuellement, a eu le dernier mot. Malgré la défaite, son adversaire canadien a, lui, trouvé le match référence qui lui manquait pour lancer son année 2020.

ATP Cologne
Auger-Aliassime s'en sort miraculeusement
21/10/2020 À 21:49

Après 2h59 d'une sacrée castagne, Rublev reste invincible et a bien mérité sa finale

Une baston à couper le souffle avant Melbourne

Dans ce duel de cogneurs, aucun des deux joueurs n’a voulu céder le moindre pouce de terrain. Et c’est d’un rien que Rublev a viré en tête à l’issue du premier tie-break après plus d’une heure de jeu. D’un engagement total dans chaque frappe, le Russe semblait avoir pris un léger avantage psychologique et à 4-4 dans le deuxième acte, il a bien cru ravir pour la première fois l’engagement adverse. Mais Auger-Aliassime a tenu, bien aidé par une première balle très efficace (79 % de points gagnés derrière 19 aces pour 3 doubles fautes).

Très solide mentalement, le Canadien a sauvé deux balles de match avant de coiffer Rublev au poteau 9 points à 7 au jeu décisif. Après deux sets et 2h20 de combat, aucun des deux joueurs n’était parvenu à réaliser le moindre break, malgré 8 opportunités de chaque côté. Mais touché par la tournure des événements, c’est le Russe qui a cédé le premier sur une double faute d’entrée de dernier acte (7-6, 6-7, 0-3).

Un retard que l’on pensait rédhibitoire, mais c’était sous-estimer les ressources inépuisables de Rublev. Après un débreak blanc, il est reparti au combat, frappant plus fort que jamais, souvent dans le replacement adverse. Après avoir sauvé une balle de 5-3 contre lui, c’est finalement lui qui a fait la différence finale grâce à sa qualité de relance. Sur un ultime smash manqué, Auger-Aliassime a rendu les armes. Une défaite sûrement dure à encaisser mais son niveau de jeu est de retour à point nommé, alors que Melbourne se profile nettement désormais.

ATP Cologne
Auger-Aliassime ou l’éloge de la persévérance
20/10/2020 À 20:18
ATP Saint-Pétersbourg
Rublev triomphe à domicile et rejoint Djokovic
18/10/2020 À 15:29