Getty Images

Pas de 2e titre en 2018 pour Gaël Monfils, battu par Kyle Edmund

Monfils repart encore bredouille

Le 21/10/2018 à 17:43Mis à jour Le 21/10/2018 à 18:22

ATP ANVERS - Pour la première fois de sa carrière, Gaël Monfils pouvait décrocher un 2e titre ATP sur la même saison. Mais après Doha, le Français n'a pas réussi à bisser en Belgique. Dimanche, le 38e mondial a été dominé en finale par Kyle Edmund au terme de jeux décisifs perdus (3-6, 7-6, 7-6). Le Britannique décroche son premier titre en carrière. Monfils, lui, perd sa 21e finale sur 28.

Malgré un combat acharné, Gaël Monfils a dû rendre les armes. Opposé au Britannique Kyle Edmund, 15e joueur mondial, en finale du tournoi ATP 250 d'Anvers, le Français s'est incliné au bout du suspense en trois sets acharnés (3-6, 7-6, 7-6) et 2h29 de jeu. Pour la 21e fois de sa carrière en 28 finales disputées, il a donc buté sur la dernière marche. De son côté, son adversaire, en forte progression cette saison, s'offre son premier titre sur le circuit professionnel.

Gaël Monfils n'a pas su conclure sa semaine en beauté à Anvers. En quête de son deuxième trophée de la saison après celui glané à Doha en janvier, le Parisien y a cru ce dimanche et s'est battu, mais il a finalement cédé. Le début de finale avait pourtant rapidement tourné en sa faveur. Très solide et concentré d'entrée, il a surpris son adversaire en lui prenant son service pour mener 3-0 après sept petites minutes de jeu. Il a ensuite tenu son avantage, sans concéder la moindre balle de break pour remporter le premier set 6-3.

Edmund impressionnant dans les jeux décisifs

Derrière un service à l'efficacité redoutable (70 % de premières balles et 17 aces), Monfils semblait avoir le vent en poupe, mais a connu un léger coup de moins bien qui a permis à Edmund de faire la différence en début de deuxième set (4-1). Combatif, le Français a su revenir en durcissant les échanges du fond de court, forçant son adversaire à jouer constamment un coup supplémentaire (4-4). Mais grâce à ses grosses frappes de puncheur et son efficacité en décalage coup droit, le Britannique s'est montré plus agressif et entreprenant pour remporter le tie-break 7 points à 2 et relancer la finale (3-6, 7-6).

Monfils a eu beau changer de tactique, jouant de manière plus défensive, en changeant les hauteurs et les trajectoires de balles, il n'a pu convertir l'une de ses deux balles de break obtenues d'entrée dans le set décisif. Les deux joueurs ont ensuite imposé successivement leur loi au service, avant que le Parisien ne sauve à son tour deux occasions adverses sur son service à 4 jeux partout.

Monfils de retour en Coupe Davis ?

Inéluctable, le tie-break final a offert aux spectateurs un haut niveau de tennis et c'est Edmund qui a su tirer son épingle du jeu en lâchant tous ses coups et en trouvant les lignes. Malgré quatre points marqués de plus que son adversaire sur ce match, Monfils affiche donc désormais un pourcentage famélique de 25 % de réussite en finale sur le circuit ATP.

Le Français pourra se consoler en s'appuyant sur des sensations retrouvées à Vienne, puis à Bercy dans les semaines à venir. Désormais 33e joueur mondial, il pourrait même (qui sait ?) postuler à une place en finale de Coupe Davis.

0
0