C'est une affiche dont on avait oublié l'odeur et l'attrait. Mais qui a été remise au goût du jour en cet automne 2019. Finalement. Dimanche, Stan Wawrinka et Andy Murray s'affronteront en finale du tournoi d'Anvers. La présence de l'un de ces deux hommes à ce stade de la compétition aurait déjà été un événement en soi, au regard de la tournure prise par leur carrière respective ces dernières années. Avoir les deux d'un coup, face à face, double la dose de plaisir et les souvenirs.
Il n'y a pas si longtemps de ça, Stan Wawrinka et Andy Murray étaient des cailloux dans les chaussures des trois ogres du tennis mondial. Et avaient pour habitude de croiser le fer sur des scènes bien plus prestigieuses. A l'heure de leur vingtième bataille (l'Ecossais mène 11-8), ils ne bouderont cependant pas leur plaisir. Parce que les deux hommes sont sevrés de lauriers depuis plus de deux ans. Une éternité à leur échelle.

Andy Murray lors de l'ATP 250 d'Anvers

Crédit: Getty Images

ATP Anvers
Murray, deux ans et demi après
19/10/2019 À 17:38
La dernière fois que le Britannique a soulevé de l'argenterie, c'était en mars 2017, à Dubaï. Le Suisse, lui, avait gagné à Genève, au mois de mai de la même année. Andy Murray était alors le patron du tennis mondial, au sortir d'une deuxième partie de saison 2016 stratosphérique. "Stan The Man" pointait lui au 3e rang planétaire et allait s'offrir une dernière finale de Grand Chelem en date, à Roland-Garros, après avoir écarté… Murray en demie.
L'Ecossais et le Suisse, enfin, ont connu les pépins physiques que l'on sait au même moment où pas loin. Au cœur de l'été 2017, Wawrinka avait été forcé de ranger ses raquettes et de se faire opérer du genou avant une tournée américaine que Murray allait lui aussi zapper. La faute à une hanche récalcitrante et qui commençait à sévèrement couiner. La suite pour Sir Andy, c'est une année 2018 pas loin d'être blanche et, début 2019, cette opération de la hanche qui a sérieusement menacé sa carrière jusqu'à le laisser insinuer qu'il partirait possiblement à la retraite après Wimbledon.

Très touché après son annonce, Murray a craqué et fondu en larmes

C'est d'ailleurs face à lui que j'ai commencé à avoir des gros problèmes de hanche...
Finalement, Murray est toujours là. Et si Wawrinka a retrouvé ses sensations au fil du temps, jusqu'à revenir dans le giron des vingt premiers mondiaux (ndlr : il est 18e, son meilleur classement depuis mars 2018), disputer deux quarts de Grand Chelem en 2019 (à Roland et à Flushing) et même rejouer une finale pas plus tard qu'à l'hiver à Rotterdam (battu par Monfils), Murray reste un modeste 243e joueur mondial. Mais il va bien. Mieux qu'il ne l'aurait imaginé.
"La route a été longue pour revenir ici. Mais je ne m'attendais pas à jouer aussi bien, aussi tôt", a confié samedi celui qui avait repris le fil de sa carrière en simple du côté de Cincinnati. Jouer une première finale depuis aussi longtemps, de surcroit face à Stan Wawrinka, revêt un caractère ultra-symbolique à ses yeux. Et ça n'a rien à voir avec le fait que les deux hommes ont remporté 3 titres du Grand Chelem chacun. "Stan est un joueur magnifique on s'est joué sur des gros matches dans le passé. Lui aussi a été blessé…, a rappelé Murray samedi après sa victoire face à Ugo Humbert en demie. Je suis content qu'il soit de retour à ce niveau. C'est d'ailleurs face à lui que j'ai commencé à avoir des gros problèmes de hanche lors de notre demi-finale à Roland Garros." Murray a longtemps pensé que c'était le début de la fin. C'était en fait la fin d'une histoire.

Les temps forts de Wawrinka - Sinner

ATP Paris
Rune survit à Wawrinka après un match fou !
01/11/2022 À 23:19
ATP Paris
"Gilles Simon a fait du Gilles Simon" : L'increvable "Gillou" a encore frappé
01/11/2022 À 00:05