Ugo Humbert aura vite digéré sa déception parisienne. Son élimination dès le 1er tour à Roland-Garros subie face à l'Australien Marc Polmans restera comme la grosse contre-performance d'un automne par ailleurs très intéressant. Le jeune Français, miraculé la veille contre Dan Evans en demi-finale, a sorti le grand jeu dimanche face à Alex De Minaur dans une finale anversoise placée sous le signe de la jeunesse. Vainqueur en deux manches (6-1, 7-6) et un peu plus d'une heure et demie, Humbert s'offre son 2e titre de l'année après celui glané à Auckland en janvier dernier.
Dommage que cette finale se soit disputée à huis-clos. Compte tenu de sa qualité, elle aurait mérité un autre environnement. Ugo Humbert l'a d'abord copieusement dominée, remportant le premier set sur la foi d'un double break quand De Minaur, lui, n'a pas su concrétiser ses opportunités sur deux jeux de service du Français. Le second acte allait s'avérer beaucoup plus accroché, mais là encore, Humbert a toujours semblé un tout petit peu au-dessus.
Roland-Garros
Encore un thriller parisien pour Gaston !
24/05/2022 À 18:22

Pas grand-chose à jeter

Le Lorrain n'a d'ailleurs pas été inquiété une seule fois sur sa mise en jeu dans cette manche. A quatre partout, il a même bénéficié d'une ouverture sous la forme de deux balles de break qui n'étaient pas loin d'avoir une tête de balles de match, mais l'Australien les a écartées. Tout s'est ensuite joué au jeu décisif. De Minaur y a pris les devants (3-1), avant qu'Ugo Humbert ne place un gros coup d'accélérateur pour mener 5-3 avant de conclure parfaitement sur son service.
Il n'y a vraiment pas grand-chose à jeter dans la performance du Français. Impérial au service (il a remporté 68% des points derrière sa seconde balle, quand De Minaur est resté bien en-deça des 50%) où il a su varier à bon escient, il a peut-être encore davantage impressionné à l'échange, où, même dans la filière longue, il n'a pas donné grand-chose à son adversaire. Une semaine qui va compter dans la carrière du Messin, titré pour la 2e fois en deux finales et qui s'apprête à savourer lundi son meilleur classement. Il sera 32e. Et il n'y a pas de raison que son ascension s'arrête là.

Humbert et Zverev en bonne compagnie, Raonic aux abonnés absents

ATP Rome
Zverev prend le quart, Tsitsipas aussi malgré un départ diesel
12/05/2022 À 11:00
ATP Barcelone
Jour de pluie à Barcelone : Alcaraz et les autres devront revenir dimanche matin
23/04/2022 À 18:24