AFP

Federer reste maître chez lui et même Nadal n'y peut rien

Federer reste maître chez lui et même Nadal n'y peut rien

Le 01/11/2015 à 14:30Mis à jour Le 01/11/2015 à 18:43

ATP 500 BÂLE - Roger Federer a signé sa première victoire en trois ans et demi face à son grand rival Rafael Nadal, en s'imposant en finale du tournoi de Bâle dimanche. Un succès en trois sets (6-3, 5-7, 6-3) qui permet au Suisse de s'imposer pour la 7e fois devant son public et de redevenir numéro 2 mondial.

Le 34e duel entre Roger Federer et Rafael Nadal s'est fait attendre, mais il a tenu ses promesses. Dimanche, à Bâle, les deux champions ont offert une finale de haute volée pour leur première confrontation depuis 21 mois. Devant son public, Federer a eu le dernier mot, s'imposant en trois sets et 2h03 (6-3, 5-7, 6-3) pour décrocher son 7e titre à Bâle et le 88e au total dans sa carrière. Comme toujours, le jeu de Nadal lui a posé des soucis mais, comme souvent en indoor, le Suisse a fini par prendre le dessus.

Du beau jeu, quelques coups exceptionnels des deux côtés, de la crispation, le duel entre les deux ex numéro 1 mondiaux n'a donc pas déçu. Il a surtout livré un scénario à suspense au public bâlois. Federer a pourtant cru conclure en deux sets parfaitement menés. Au-dessus dans la première manche, il a pris très tôt les commandes du match en ravissant le service de son adversaire dans le 5e jeu sur un coup droit long de ligne risqué mais payant (3-2). Il s'est même offert le luxe de conclure le set sur le service de Nadal qu'il a remporté blanc (6-3).

Pour Federer, le risque a fini par payer

Mais ce Federer-Nadal ne pouvait pas se terminer aussi rapidement. Parce que Nadal reste un combattant formidable. Parce que les 23 duels perdus par Federer face à son rival finissent toujours pas alourdir son bras. Lancé vers le titre, le Suisse s'est trop crispé en fin de deuxième manche, quand chaque point s'est mis à compter. Trois fautes directes ont condamné celui qui effleurait si souvent les lignes depuis le début de la rencontre. Nadal a saisi l'occasion et recollé au score sur le jeu suivant (5-7).

Forcé à jouer une troisième manche, le Suisse a réussi le principal : remporter sa première mise en jeu. Il a continué à prendre des risques et ça a de nouveau payé. Un revers croisé très court, une montée au filet gagnante et une faute directe de Nadal lui ont offert un nouveau break (5-3). Si la première balle de match qu'il a eue sur son service n'a pas été convertie en raison d'un passing sur la ligne de Nadal, il est remonté à la volée et s'en est offert une deuxième. La bonne, celle qui lui offre un septième titre à Bâle et un retour à la deuxième place mondial. Celle aussi, qui lui donne son onzième succès sur l'Espagnol, plus de trois ans après le dernier.

Roger Federer et Rafael Nadal en finale du tournoi de Bâle

Roger Federer et Rafael Nadal en finale du tournoi de BâleAFP

0
0