Une démonstration en bonne et due forme. Face à un Pablo Carreño Busta trop fatigué par son combat de la veille face à Diego Schwartzman, Rafael Nadal s’est baladé (6-3, 6-2) en demi-finale de l’ATP 500 de Barcelone, samedi. Largement au-dessus de son compatriote, qui ne l’a encore jamais battu, parfaitement entré dans chacune des deux manches (3-0 à chaque fois), le Majorquin a déroulé malgré une frayeur en fin de premier set. Ce succès lui a ouvert les portes d’une 12e finale en Catalogne. Ça sera face à l’homme en forme du moment : Stefanos Tsitsipas.
On aura donc droit à un remix de la finale 2018. Une finale où le Grec s’était fait écraser (6-2, 6-1) par le maitre des lieux (11 succès en 11 finales). Depuis, beaucoup de choses ont changé, d’un côté comme de l’autre, mais Rafael Nadal sera bien évidemment au rendez-vous. Après un début de tournoi compliqué, le Majorquin avait clairement haussé le rythme en quart de finale face à Cameron Norrie mais le Britannique faisait beaucoup moins office de test que Carreño Busta, vainqueur à Marbella il y a quelques jours. Mais le test a vite tourné à la démonstration, la faute à une entame de match stratosphérique de Nadal.
Roland-Garros
L'antisèche : Djokovic a gravi l'Everest, peut-il tomber de haut ?
11/06/2021 À 22:50

Pour Nadal, le match a été presque parfait

Attaquant chaque balle comme un mort de faim, très en forme physiquement à l’image d’un décalage de coup droit effectué à une vitesse supersonique dans le 7e jeu de la seconde manche, le Majorquin a vite étouffé son rival, volontaire et vaillant, mais trop entamé par son long combat de la veille. L’Asturien a eu le mérite de ne pas baisser les bras, à l’image de son sursaut en fin de première manche pour revenir de 5-1 à 5-3, balle de 5-4,. Mais le 13e joueur mondial s’est montré trop peu dangereux sur ses mises en jeu (55% de points derrière la première sur le match), malgré un pourcentage de premières stratosphérique lors du set initial (96% !), pour véritablement inquiéter un Nadal serein et appliqué.
Très agressif au début du premier set, plus pragmatique lors du second pour contrer les velléités de son compatriote, le Majorquin confirme sa montée en puissance et visera dimanche un 12e titre à Barcelone, où il n’a jamais perdu en finale. Mais il ne faudra pas commettre face à Tsitsipas les mêmes sautes de concentration qu’il a pu avoir samedi. Alors qu’il contrôlait le match à 5-1, 15/15, lors du premier set, Nadal a complètement raté un smash penalty, avant de commettre une grosse double faute qui lui coûtera sa mise en jeu. Un break sans conséquence finalement face à un Carreño Busta trop fatigué pour tenir la distance. Il s’en sera bien différemment face à Tsitsipas, invaincu sur ocre et qui reste sur 17 sets remportés consécutivement.

Rafael Nadal lors de l'ATP 500 Barcelone

Crédit: Getty Images

Roland-Garros
Le titan Djokovic fait tomber le roi Nadal
11/06/2021 À 21:25
Roland-Garros
Djokovic - Nadal, épisode 9 à Paris : Une "simple" demie qui pourrait peser lourd dans l’Histoire
10/06/2021 À 22:15