Rien n'est facile en Catalogne pour l'ogre de l'ocre. Mais Rafael Nadal est toujours en vie et bel et bien qualifié pour les quarts de finale. Le numéro 3 mondial est sorti vainqueur jeudi d'un match au scénario assez difficile à lire face à Kei Nishikori, 39e à l'ATP. D'abord en balade, puis clairement en difficulté, le Majorquin a trouvé les ressources pour refaire basculer la dynamique de la partie en sa faveur et l'emporter en trois manches (6-0, 2-6, 6-2) et 2h19 de jeu. Il sera malgré tout le grand favori pour rejoindre le dernier carré face au Britannique Cameron Norrie qui a bénéficié de l'abandon de David Goffin (6-0, 3-5 ab.), blessé à la cuisse droite.
Pour se rassurer sur son niveau de jeu, il attendra encore. Pour le reste, la combativité, la condition physique et le mental, tous les feux sont au vert. Car bien des joueurs auraient laissé échapper ce match s'ils s'étaient retrouvés dans la même situation. Nadal, lui, a su faire face au sentiment que la partie lui échappait et le transformer en énergie salvatrice pour se remettre dans le droit chemin.
ATP Barcelone
Le Top 5 de Barcelone : Nadal y a mis la manière
26/04/2021 À 12:04

Une belle glissade et un petit coup de poignet magique : Nadal insubmersible face à Nishikori

Nishikori regrettera les occasions manquées

C'est d'autant plus remarquable que les questions et le doute devaient s'amonceler dans son esprit. Comment était-il passé d'un 6-0 expédié en une demi-heure à 6-0, 2-6 et 0/40 sur son premier jeu de service du dernier acte ? C'est peut-être parce qu'il a trouvé la réponse que Nadal a réussi, une fois de plus, à trouver la porte de sortie. Car une grande partie de l'explication réside dans le changement de niveau et d'attitude de son adversaire du jour : Kei Nishikori. Si le Japonais avait encaissé une "bulle" dans le premier set, il le devait à deux choses : son incapacité à serrer le jeu sur les points importants (il n'avait saisi aucune de ses trois balles de break alors que l'Espagnol était à 3/3) et un réel manque de conviction.
Et puis, en débloquant son compteur en début de deuxième set, quelque chose a changé chez Nishikori, soudain beaucoup plus inspiré et accrocheur. Il s'est mis à prendre la balle plus tôt et à faire admirer le timing prodigieux, côté revers notamment, qui a fait de lui pendant si longtemps un Top 10 mondial. Cette hausse de niveau brutal a perturbé Nadal qui n'a pas pu y répondre jusqu'à se retrouver donc en danger en début de troisième manche. Sur un fil, il est revenu à ses fondamentaux, ce qui a fait sa légende sur le circuit : se battre sur chaque point à 100 %.
Et il a écarté les opportunités adverses, les unes après les autres : trois dans le premier jeu, une autre à 1-1 et encore une alors qu'il menait 4-2 et que Nishikori espérait encore revenir. A force de ne pas concrétiser sa domination au score, le Japonais s'est frustré, est retombé dans ses travers du premier set, tandis que le "Taureau de Manacor" retrouvait de sa superbe. On a beau connaître la recette par coeur, on reste ébahi par tant de coeur sur un court. Il faut savoir gagner en jouant mal pour construire une confiance inébranlable. Nadal le sait mieux que quiconque.
ATP Barcelone
Nadal : "J’ai progressé, c’est une victoire importante pour le futur"
25/04/2021 À 21:57
ATP Barcelone
Tsitsipas : "Cette finale, c'était vraiment une histoire de chance"
25/04/2021 À 21:15