Tsitsipas à sa main

Il a été moins flamboyant que pour son entrée en lice. Mais Stefanos Tsitsipas semble d'une sérénité inébranlable en ce moment. Le champion de Monte-Carlo a validé sa 7e victoire consécutive sur terre battue jeudi en huitième de finale à Barcelone contre un Alex de Minaur pourtant inspiré mais dominé en deux sets (7-5, 6-3) et 1h24 de jeu. L'Australien a souvent rivalisé à l'échange avec le Grec, mais dans les moments les plus tendus, la confiance actuelle du second a fait la différence.
ATP Barcelone
Le Top 5 de Barcelone : Nadal y a mis la manière
26/04/2021 À 12:04
Avant de faire le break pour empocher le premier set, Tsitsipas n'avait ainsi pas obtenu la moindre occasion sur le service adverse. Moins agressif que lors de ses matches précédents, le numéro 5 mondial a d'ailleurs payé sa passivité en concédant son engagement d'entrée de seconde manche. Mais il n'a jamais paniqué. Le visage impassible, il a vite refait son retard avant de faire la différence décisive à 4-3, reprenant la direction des opérations.

Pourquoi Tsitsipas est un client sur terre : "Il a le jeu le plus complet de la NextGen"

Auger-Aliassime impitoyable

Un choc était attendu, il n'a pas eu lieu. Dans le duel de membres du Top 20 qui l'opposait à son compatriote Denis Shapovalov jeudi en huitième de finale à Barcelone, Félix Auger-Aliassime a impressionné. Après avoir renoué avec la victoire sur terre battue en renversant le talentueux Lorenzo Musetti la veille, il est resté sur sa lancée, ne laissant que 5 petits jeux en route (6-2, 6-3) en 1h19 sur le court Manolo Santana. Pour rallier les demies, il défiera Tsitsipas.
Beaucoup plus patient que la veille à l'échange, Auger-Aliassime a neutralisé l'explosivité adverse grâce à une belle longueur de balle. Mais il a aussi profité des difficultés du jour de Shapovalov sur sa mise en jeu (48 % de premières balles seulement, 6 doubles fautes pour aucun ace). C'est même sur un service à la cuillère raté synonyme de double faute que celui-ci a cédé le premier set. Pas à 100 %, Shapovalov s'est fait manipuler une épaule gauche visiblement douloureuse mais a tenu à finir le match. Auger-Aliassime est, lui, resté autoritaire et concentré de bout en bout.

Bien plus consistant et impressionnant, Auger-Aliassime a balayé un Shapovalov diminué

Rublev à l'arraché

Pour Andrey Rublev en revanche, ce jeudi n'a pas été de tout repos. Déjà sur courtant alternatif la veille pour son entrée en lice face au "lucky loser" Federico Gaio, le Russe ne s'est pas amusé face à un Albert Ramos Vinolas très accrocheur. Il a ainsi fallu près de deux heures et demie (2h27) à la tête de série numéro 3 du tournoi pour venir à bout du gaucher espagnol (6-4, 6-7, 6-4). Il aurait pu pourtant plier l'affaire en deux manches s'il avait réussi le break lors du 6e jeu du deuxième set, mais Rublev a commis trop d'erreurs pour se rendre la tâche plus aisée.
Après avoir perdu le tie-break du deuxième acte, il n'a pu retenir sa frustration et sa raquette en a payé le prix. Et il n'a pas été beaucoup plus serein dans la troisième manche au cours de laquelle il a encore vu son adversaire refaire un break de retard. Mais il a finalement su faire une dernière fois le break à 4-4, avant de conclure au service, non sans avoir encore écarté 4 balles de débreak. Face à Jannik Sinner en quart, il devra vraisemblablement hausser le ton s'il veut aller plus loin.

Sur courtant alternatif, Rublev a dû puiser pour se débarrasser de Ramos

Sinner confirme

L'Italien, justement, assume pleinement son nouveau statut de 19e joueur mondial. Déjà vainqueur de ses deux premiers duels face à Roberto Bautista Agut à Dubaï et Miami après de sacrés combats, il a réalisé la passe de trois. Sauf que cette fois, Sinner n'a même pas eu besoin de trois manches pour se défaire du 11e joueur mondial en un peu moins de deux heures (1h56 précisément).
Tout s'est joué dans un premier set à couteaux tirés, au cours duquel l'Italien a remonté un break précoce avant de servir pour le premier set et de voir son adversaire revenir à son tour. Dans un tie-break irrespirable, il a fini par avoir le dernier mot 11 points à 9. Un tournant dont ne s'est jamais vraiment remis Bautista Agut, breaké d'entrée de second set dans la foulée. Sinner, qui a eu du mal à régler la mire en début de partie, a ensuite fait la pluie et surtout le beau temps grâce à sa qualité de frappe phénoménale. De plus en plus offensif, il a conclu la partie au filet, comme un symbole de ses intentions.

Sinner a toujours la clé contre Bautista : le résumé de sa qualification en quarts

ATP Barcelone
Nadal : "J’ai progressé, c’est une victoire importante pour le futur"
25/04/2021 À 21:57
ATP Barcelone
Tsitsipas : "Cette finale, c'était vraiment une histoire de chance"
25/04/2021 À 21:15