Getty Images

Lucas Pouille en mode express pour son 2e titre

Pouille en mode express pour son 2e titre

Le 30/04/2017 à 16:16Mis à jour Le 30/04/2017 à 17:48

ATP BUDAPEST - Lucas Pouille s'est montré expéditif dimanche en finale face à Aljaz Bedene. Le Britannique n'a pas fait le poids face au Français, vainqueur en deux manches (6-3, 6-1) et à peine plus d'une heure de jeu. Pouille décroche son premier titre de l'année, le deuxième de sa carrière. Il se rapproche du Top 10...

Lucas Pouille n'a pas laissé passer sa chance cette fois. Facile vainqueur d'Aljaz Bedene en finale de l'ATP 250 de Budapest (6-3, 6-1), dimanche, le Français a ajouté un deuxième titre à sa jeune carrière en s'adjugeant le rendez-vous hongrois sept mois après son premier sacre sur le circuit ATP à Metz et deux mois après sa première finale de l'année perdue à Marseille face à Jo-Wilfried Tsonga. Une semaine après sa demie à Monte-Carlo, le Nordiste a parfaitement répondu aux attentes. La saison sur terre se fera bien avec lui.

Passé à côté de sa première finale sur le circuit, et sur ocre, il y a un an pile face à Fernando Verdasco à Bucarest, le Français a cette fois été souverain. Ce premier sacre sur terre battue en appelle d'autres. Le Nordiste a par ailleurs fait de Roland-Garros l'un de ses grands objectifs de la saison après son cuisant échec de 2016 (élimination au 2e tour) et sur ce qu'il a montré depuis deux semaines, il pourrait y jouer un rôle. Malgré ce succès, Pouille restera à la 14e place au classement ATP lundi mais son retard sur le Top 10 se réduit sensiblement.

Pouille a survécu à son passage à vide

Dans la lignée de sa semaine hongroise, Pouille l'a joué en mode patron du début à la fin du match. Plus consistant dans les rallyes, bien lancé par une première balle solide lors du premier set, le joueur de Grande-Synthe s'est ouvert les portes du succès dès le troisième jeu de la rencontre où il s'est offert le break. Il a répété le même schéma lors de la seconde manche où il a privé Bedene de son engagement à 1-1. Trop inconstant, le Britannique, qui restait sur une série de seize rencontres sans défaite (circuits Challenger et ATP confondus), a rapidement rendu les armes après la perte de son service dans ce second acte sans saveur.

Le 68e joueur mondial n'a pas réussi à saisir sa chance quand il en a eu l'occasion. Mené 5-1 dans le premier set, il est arrivé à refaire une partie de son retard suite au passage à vide qu'a connu Pouille à ce moment-là. Ce moment de faiblesse a duré vingt bonnes minutes mais il n'a jamais sorti le protégé d'Emmanuel Planque de son match, malgré une accumulation de fautes directes. Psychologiquement costaud, Pouille s'est remis dedans comme un grand. Avec un coup fort derrière sa première balle tout au long (85% de points gagnés derrière), un service retrouvé à 2-1 (dans le 2e set) et un jeu plus varié, le Tricolore était trop fort. Alors que les Monfils, Gasquet, Simon et Tsonga se trainent à un mois du "French Open", Pouille va bien, merci pour lui.

Lucas Pouille à Budapest

Lucas Pouille à BudapestGetty Images

0
0