Alexander Zverev a-t-il laissé passer la chance de sa carrière à Flushing Meadows ? La question peut sembler bien prématurée pour un joueur de 23 ans bien installé dans le top 10. Mais quand on sait la difficulté de remporter un Grand Chelem à l'heure actuelle, l'Allemand doit se la poser. Arrivé à Cologne où il entrera en lice au 2e tour contre Fernando Verdasco jeudi, il n'a d'ailleurs pas éludé le sujet en conférence de presse d'avant-tournoi. Oui, cette finale de l'US Open qui lui a échappé d'un rien au tie-break du 5e set (2-6, 4-6, 6-4, 6-3, 7-6(6)) face à Dominic Thiem lui trotte encore dans la tête. Et pas qu'un peu.

"Je pense à ce 5e set tous les jours 20 ou 25 fois. Même la nuit et dans mes rêves", n'a pas hésité à confier Alexander Zverev. La sincérité du bonhomme n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle de Roger Federer quand il avait fait son retour sur le circuit quelques semaines après sa défaite à Wimbledon en 2019. Quand on est passé si près de la consécration, les blessures psychologiques, invisibles, sont souvent les plus longues à cicatriser.

ATP Cologne
Auger-Aliassime s'en sort miraculeusement
IL Y A 15 HEURES

"2 Masters 1000 mais 0 Majeur : Djoko a raté sa reprise"

Zverev remis de son coup de froid à Roland

Car sur le plan physique, tout va bien. C'est du moins ce qu'assure l'Allemand qui avait eu de la fièvre lors de son huitième de finale perdu contre Jannik Sinner à Roland-Garros. "Je me sens mieux, même si je suis encore un peu fatigué. Je ne me suis pas entraîné avant mon arrivée à Cologne en fin de semaine dernière. C'était un rhume normal, ça arrive aussi en période de pandémie. Les tests (au coronavirus, NDLR) sont tous revenus négatifs, et physiquement je suis en pleine forme", a-t-il indiqué.

Pour se remettre d'une défaite difficile, le meilleur remède reste la victoire. A Cologne, Zverev aura donc à coeur de se relancer. Mais il devra se méfier de Fernando Verdasco, son premier adversaire compte déjà un match derrière lui en Allemagne après sa victoire sur Andy Murray.

ATP Cologne
Solide, Mannarino prend le quart
IL Y A UN JOUR
ATP Cologne
Auger-Aliassime ou l’éloge de la persévérance
HIER À 20:18