Sous le maillot australien, Nick Kyrgios se manque rarement. Et vendredi, pour son premier match de la saison, l’Australien a fait preuve de beaucoup de sérieux pour lancer son pays face à l’Allemagne, dans le groupe F de l’ATP Cup à Brisbane. Il l’a ainsi emporté en deux sets (6-4, 7-6) et 1h12 de jeu face à Jan-Lennard Struff. Et son compatriote Alex de Minaur, 18e joueur mondial, n'a pas été en reste, puisqu'il s'est offert le luxe de renverser un Alexander Zverev toujours aussi déroutant (4-6, 7-6, 6-2) dans la foulée, assurant ainsi un premier succès aux Aussies dans la compétition.
Comme souvent, Kyrgios a construit sur succès sur de solides fondations au service. Avec 73 % de premières balles et 87 % de réussite derrière, il pouvait difficilement faire mieux dans ce domaine. Détendu mais appliqué, avec son capitaine Lleyton Hewitt pour le conseiller sur sa chaise, l’Australien n’a ainsi pas eu la moindre balle de break à sauver dans cette partie, même s’il a dû disputer un jeu décisif au cours du second set.
ATP Cup
L'ATP Cup annulée ? les conditions de la quarantaine se précisent en Australie
27/11/2020 À 13:23

Zverev a encore craqué

Le fantasque Aussie s'est ensuite mué en supporter de choix d'Alex de Minaur qui affrontait Alexander Zverev dans le second simple de la soirée. Pourtant totalement dominé par l'Allemand en début de match, le 18e joueur mondial a fait une nouvelle fois preuve d'une extraordinaire combativité pour l'emporter en trois sets (4-6, 7-6, 6-2) et près de trois heures de combat (2h44 exactement).
Mais si De Minaur a fini la partie en trombe, Zverev lui a quand même grandement facilité la tâche. Dans la lignée de sa saison 2019, le numéro 7 mondial a fait preuve d'une grande fébrilité dans les fins de set. Malgré un double break d'avance dans la première manche, il a ainsi failli voir son adversaire revenir avant de virer en tête sur sa 7e occasion. Et alors qu'il menait 4-3 dans le deuxième acte avec le break en poche, il s'est à nouveau liquéfié pour finalement laisser l'Australien égaliser à une manche partout au tie-break.
Furieux contre lui-même au changement de côté, Zverev a alors détruit sa raquette sous le regard circonspect de Boris Becker, capitaine impuissant. Sorti de son match, l'Allemand, qui a commis pas moins de 14 doubles fautes, a vu les quatre premiers jeux du set décisif lui échapper, un retard rédhibitoire. L'Australie rejoint donc le Canada en tête du groupe F avec une victoire 3-0 puisque le double Guccione/Peers s'est défait de la paire allemande Krawietz/Mies (6-3, 6-4) pour conclure les débats.
ATP Cup
L'ATP Cup délocalisée à Melbourne ?
15/10/2020 À 11:02
ATP Cup
"Attribuer des points lors de l'ATP Cup est une grande injustice"
14/01/2020 À 20:24