Sans Kyrgios, l'Australie s'offre le Canada

Devant leur public, les "Aussies" sont décidément inspirés. Les joueurs de Lleyton Hewitt n’ont toujours pas perdu le moindre match (simples et doubles confondus) après deux journées dans le groupe F à Brisbane. Dimanche, ils n’ont rien laissé aux Canadiens emmenés par un Alex de Minaur à nouveau renversant face à Denis Shapovalov (6-7, 6-4, 6-2). Et grâce à la victoire de l’Allemagne contre la Grèce au terme d'un double décisif à suspense lors de la deuxième rencontre du jour, l'Australie est d'ores et déjà assurée de terminer en tête de sa poule et de voir les quarts de finale.
La journée avait pourtant commencé par une bien mauvaise surprise pour les supporters australiens. Blessé au dos, Nick Kyrgios a été contraint de déclarer forfait à la dernière minute. Mais lancé à sa place, John Millman a été plus qu’à la hauteur. Certainement très heureux et motivé à l’idée de jouer devant son public (il est né et vit à Brisbane), le 48e joueur mondial a livré une prestation de haute tenue pour éteindre le jeune Félix Auger-Aliassime en deux sets (6-4, 6-2) et 1h41 de jeu. Particulièrement efficace sur les points importants – il a sauvé 8 balles de break sur 9 et en a converti 4 sur 7 –, l’Australien a très bien retourné les secondes balles du Canadien pour faire la différence.
ATP Cup
L'ATP Cup annulée ? les conditions de la quarantaine se précisent en Australie
27/11/2020 À 13:23
Puis, lors du deuxième simple, Alex de Minaur a refait le coup de la première journée. Déjà renversant face à Alexander Zverev vendredi, le 18e joueur mondial a encore remonté un set et un break de retard, cette fois contre Denis Shapovalov. Mené 6-7, 2-4, il a alors infligé un 6-0 au Canadien pour revenir à une manche partout et faire le break d’entrée de troisième set (6-7, 6-4, 2-0). Le "comeback kid" comme il est surnommé aux antipodes l’a finalement emporté en trois heures pour assurer le succès de son pays. Sur leur lancée, les joueurs de Lleyton Hewitt ont même remporté le double final au super tie-break.

Les Bulgares peuvent croire aux quarts

De son côté, Grigor Dimitrov débute 2020 sur un bon rythme à Sydney. Le 20e joueur mondial confirme ainsi son regain de forme après sa résurrection fin 2019 (demies à l’US Open et Paris-Bercy). Il a ainsi offert une deuxième victoire en deux matches à la surprenante Bulgarie en s’imposant aisément face à Radu Albot (6-2, 6-3) en 1h23 de jeu. Malgré ses 8 doubles fautes, il n’a concédé qu’une seule fois son service, bien aidé par un excellent pourcentage de réussite derrière sa première balle (86 %).
Et cette fois, Dimitrov n’a même pas eu besoin d’arracher le point du double décisif, comme il l’avait fait vendredi contre les Britanniques. Dans un duel de « seconds couteaux » avec tout le respect qui leur est dû, son compatriote Dimitar Kuzmanov, 423e joueur mondial, avait ainsi triomphé d’Alexander Cozbinov, 818e à l’ATP, en deux sets (6-1, 7-5) pour lancer idéalement la Bulgarie face à la Moldavie. Les Bulgares joueront leur éventuelle qualification lors de la troisième rencontre de la poule C face aux Belges.

L'Italie se reprend... malgré Fognini

Enfin, l’Italie s’est quelque peu relancée dans le groupe D à Perth. Et ce n’est pas grâce à Fabio Fognini. Très loin de sa meilleure forme, l’Italien, qui est arrivé en Australie seulement en début de semaine quelques jours après la naissance de son deuxième enfant, n’a fait que de la figuration face au Norvégien Casper Ruud qui l’a balayé (6-2, 6-2) en un peu plus d’une heure. Mais heureusement pour lui, son compatriote Stefano Travaglia n’avait fait qu’une bouchée de Viktor Durasovic (6-1, 6-1) dans le premier simple.
Fognini a donc pu se rattraper en double, au côté de Simone Bolelli. Les Transalpins l’ont emporté sur la paire Ruud/Durasovic en deux sets (6-3, 7-6) pour donner le point de la victoire à leur pays face à la surprenante Norvège, tombeuse des Etats-Unis lors de la première journée. Les Américains, justement, ont été éliminés par les Russes emmenés par Karen Khachanov et Daniil Medvedev, toujours invaincus.
ATP Cup
L'ATP Cup délocalisée à Melbourne ?
15/10/2020 À 11:02
ATP Cup
"Attribuer des points lors de l'ATP Cup est une grande injustice"
14/01/2020 À 20:24