Le cauchemar continue pour Benoît Paire. Le Français n'a toujours pas gagné le moindre match depuis qu'il a repris la compétition. Son bilan ? Trois matches, trois défaites dont deux sur abandon. Victime de problèmes gastriques selon toute vraisemblance mercredi, il n'a pas pu aller au bout de son match contre Casper Ruud au 1er tour à Hambourg, jetant l'éponge après 46 petites minutes de jeu. Le temps de perdre le premier set et de concéder le break d'entrée de deuxième (6-4, 2-0 ab.). Le Norvégien, qui sort de sa première demi-finale de Masters 1000 à Rome, affrontera, lui, Fabio Fognini pour une place en quart de finale en Allemagne.

Visiblement, Benoît Paire a bien du mal à se remettre de sa mésaventure new-yorkaise. Exclu de l'US Open pour un test positif au coronavirus et contraint de rester en isolement à l'hôtel pendant quinze jours, le Français a, de fait, manqué d'entraînement. A Rome, malgré des séquences limites lors desquelles il a semblé laisser filer son 1er tour contre Jannik Sinner, il avait tenu plus d'une heure et y avait trouvé des motifs de satisfaction. Cette fois, il ne sera resté que trois gros quarts d'heure sur le court.

Rolex Paris Masters
Humbert vient à bout de Ruud et attend Tsitsipas, Bonzi expéditif
02/11/2020 À 16:54

"C'est grotesque, je suis à l'agonie" : Paire souffrait déjà après... 3 jeux

Un début de partie en trompe-l'oeil

Entre un joueur en pleine bourre comme Casper Ruud, qui a fait son entrée dans le top 30, et un autre hors de forme comme Benoît Paire, l'affaire risquait bien, il faut l'avouer, de ne pas faire un pli. Mais l'Avignonnais a plutôt bien entamé la partie par deux breaks dont un confirmé (1-3). Relâché en revers principalement, il a agressé d'entrée et privé de temps son adversaire. Mais cette belle impression était trompeuse. Diminué, il tentait en fait d'abréger au maximum les échanges pour s'économiser, et la dynamique a changé à mesure qu'il a accumulé les fautes (19 dans le premier set). Il a ainsi perdu 7 des 8 derniers jeux.

Paire a bien tenté de venir au filet, exécutant d'ailleurs avec succès quelques services-volées. Mais il n'avait pas la caisse pour tenir la cadence à l'échange. A quelques jours du coup d'envoi de Roland-Garros, l'imaginer aller loin du côté de la Porte d'Auteuil, dans cet état physique, relève sinon de l'aveuglement du moins d'un optimisme certain. Incapable de tenir deux sets à haut niveau, qu'en sera-t-il donc quand il devra en aligner au moins trois sur l'ocre parisien ?

Roland-Garros
Paire aussi passe à la trappe
30/09/2020 À 16:54
Roland-Garros
Paire croit en ses chances : "Même si tout le monde pense que je suis nul…"
27/09/2020 À 21:14