Tsitsipas, la tête à l'endroit

Ces quelques jours supplémentaires d’entraînement sur terre battue lui ont fait, semble-t-il, le plus grand bien. Méconnaissable à Rome où il avait été éliminé dès son entrée en lice par Jannik Sinner la semaine dernière, Stéfanos Tsitsipas a visiblement repris du poil de la bête. Tête de série numéro 2 à Hambourg, le Grec n’a pas laissé l’ombre d’un espoir au Britannique Daniel Evans, 34e joueur mondial, mercredi, le balayant en deux sets (6-3, 6-1) et 59 petites minutes de jeu. Pour voir les quarts, il devra enchaîner face à Pablo Cuevas, issu des qualifications et tombeur de Taylor Fritz (6-4, 6-2).

ATP Finals
Et si l’heure de Rafa au Masters avait sonné ? "Cette année est un peu différente…"
20/11/2020 À 08:05

Il est parfois déroutant de constater comme les choses peuvent changer en une semaine. Totalement perdu en Italie voici quelques jours, Stéfanos Tsitsipas est apparu transformé sur la terre battue allemande. De nouveau épaulé par son père Apostolos en tribune, le numéro 6 mondial a retrouvé tout son allant. Quasi-injouable au service - il n'a concédé qu'une seule balle de break en début de seconde manche - avec 73 % de premières balles (83 % même dans le premier set), il a retrouvé le chemin du filet où il a fait preuve d'une belle efficacité (14 points sur 19 montées, soit plus de 73 % de réussite).

Tsitsipas - Evans : Le résumé

Auger-Aliassime n'enchaîne pas

Tsitsipas a parfaitement su saisir sa seule chance de break dans la première manche, dès le 4e jeu. Offensif et percutant, il a frappé deux fois plus de coups gagnants que de fautes directes (24 contre 12) dans cette partie à sens unique. Lors de leur seul précédent duel, il avait laissé 5 jeux à Evans à Dubaï (6-2, 6-3). Cette fois, le Britannique n'a pu en sauver que 4, étouffé par la qualité de la balle adverse. Après avoir obtenu sa seule occasion de break de la partie à 6-3, 0-1, Evans n'a plus marqué le moindre jeu de la partie, cédant ses 3 derniers engagements.

A quelques jours de Roland, cette réaction de Tsitsipas est un bon signe. A lui de montrer désormais qu'il est bel et bien de retour après la déception de Flushing (défaite au 3e tour avec 6 balles de match manquées, NDLR) en enchaînant les performances de cet acabit. Enchaîner justement, Félix Auger-Aliassime n'est pas parvenu. Le Canadien s'est fait surprendre en huitième de finale par Alexander Bublik, "lucky loser" dans ce tournoi de Hambourg. Ce dernier a donc remarquablement saisi sa seconde chance (après s'être défait d'Albert Ramos Vinolas au 1er tour) en dominant sèchement le 21e joueur mondial (6-4, 6-2).

Bublik - Auger-Aliassime : Le résumé

Pourtant, Auger-Aliassime avait connu un départ idéal en réalisant le break d'entrée (0-3), mais le fantasque Bublik a recollé dans la foulée et s'est montré le plus solide et le plus entreprenant. De 3-4 à 6-4, 2-0, il a aligné 5 jeux, mettant la tête de son adversaire sous l'eau. Capable de changer de rythme avec des amorties parfaitement touchées, le 56e à l'ATP s'est même permis une petite facétie payante dont il est coutumier : un ace sur service à la cuillère. Le Canadien a, quant à lui, perdu peu à peu le fil, commettant une 4e et dernière double faute pour concéder le double break fatal dans le second set. En quart de finale, Bublik retrouvera le Chilien Cristian Garin, vainqueur de Yannick Hanfmann (6-2, 7-6).

Rublev prend le quart

Andrey Rublev, lui aussi, a déjà validé son billet pour les quarts de finale en enregistrant sa 22e victoire de la saison. S'il a eu besoin de trois sets (6-1, 3-6, 6-2), le Russe n'a pas vraiment tremblé face à Tommy Paul dont il s'est débarrassé en un peu plus d'une heure et demie (1h36 exactement).

Malgré une légère baisse de régime dans la deuxième manche, Rublev s'est notamment montré très performant derrière sa première balle (83 % de points gagnés quand elle est passée). Pour une place dans le dernier carré du tournoi, il défiera le vainqueur du match entre Roberto Bautista Agut, tête de série numéro 4, et Dominik Koepfer, l'un des hommes en forme du moment.

Auger-Aliassime est resté stupéfait : l'ace de Bublik... à la cuillère

ATP Finals
Nadal n'a pas manqué son rendez-vous avec Medvedev
19/11/2020 À 22:42
ATP Finals
Nadal - Tsitsipas, tout donner pour continuer à rêver
18/11/2020 À 19:25