Gasquet rejoint Clément

Gasquet rejoint Clément et Gicquel
Par Eurosport

Le 28/10/2006 à 08:00Mis à jour

Richard Gasquet a sorti le grand jeu face à Robin Soderling en quarts de finale à Lyon. Il se dirige droit vers Clément, qui a été implacable face à Almagro. Marc Gicquel, vainqueur de Sébastien Grosjean sera lui aussi dans le dernier carré face au Belge

ATP LYON - Quarts de finale

Richard Gasquet (FRA/N.4) bat Robin Soderling (SWE) 4-6, 6-3, 6-3
Face-à-face : 2-0.Prochain adversaire : Clément.

Les traits tirés, le visage pâle, Richard Gasquet faisait petite figure après un set de bataille face à Robin Söderling. Le Suédois retrouvait en effet toutes les sensations qui lui avaient permis de remporter son premier titre ATP, en 2004, à... Lyon.

"Jusqu'à 6-4 2-2, je ne voyais pas trop de solutions , a déclaré Richard. Quand il frappe aussi fort, il est au niveau de Federer, en moins talentueux évidemment. Je suis parvenu à varier mes retours et il a commencé à se crisper.

Services énormes, coups droits ravageurs, revers longs de ligne profonds. Gasquet débordé, pris de vistesse, était pris dans la nasse. Mais depuis quelques semaines, et notamment depuis son premier match ici face à Marat Safin, Richard semble désormais capable de canaliser sa frustration et de repousser ses limites.

Söderling, vainqueur en 2004 à Lyon, ne tient qu'un set

Le Biterrois a tout d'abord mis plus de poids dans ses balles, puis s'est montré globalement plus incisif, au service comme dans l'échange. En conséquence, Robin s'est montré beaucoup moins serein. Les coups qu'ils frappait en toute décontraction dans la première manche sont plus forcés. Le Suédois commet des fautes directes, se fait breaker à 4-2 et perd le set.

Le public pousse, Richard y croit fort et breake d'entrée dans la dernière manche. La tension monte, Söderling a quelques mots de mauvaise humeur envers l'arbitre mais ne retrouve que par de rares occasions ses coups fulgurants. Malgré un débreak à 2-2, sa chance est passé. Le français finira d'ailleurs avec deux services d'avance.

Battu trois fois en demi-finale cette saison, pour une seule finale, il échoue en quarts de finale pour la quatrième fois. Il était invaincu à Lyon et restait sur sept victoires sans avoir concédé le moindre set...

Marc Gicquel (FRA) bat Sébastien Grosjean (FRA/N.6) 7-5, 1-6, 7-6 (7/5)
Face-à-face : 1-0. Prochain adversaire : Malisse.
Revivez le film du match !

Après six victoires en autant de rencontres face à des joueurs français cette saison (dont deux cette semaine contre P-H. Mathieu et Saulnier, Sébastien Grosjean a cédé face à son septième adversaire tricolore : Marc Gicquel.

Gicquel n'avait jamais rencontré le Marseillais officiellement. A 29 ans, ce dernier fait pourtant partie de la génération Grosjean/Clément. Depuis quelques mois, son manque d'expérience sur le circuit international ne se traduit pas sur le court. Fort d'un huitième de finale à l'US Open, demi-finaliste à Metz, il se montre d'une maturité impressionnante. Gicquel joue juste.

Deuxième demi-finale de la carrière de Gicquel après Metz

C'est ainsi qu'il a contrôlé la fougue de Grosjean à peine entamée par une gêne à la cuisse gauche. Tout en précision en contre, opportuniste dans ses prises de risques, il a breaké à 6-5 pour conclure sur une volée amortie à mi-court sur son service.

Les coups de boutoir de Grosjean en coup droit dans la diagonale ont fait pâlir Gicquel dans le second set. Absent, spectateur du match, il a perdu sèchement la manche en concédant deux fois son engagement. Redevenu lui-même, il a tenu tête à l'ex-numéro 1 de l'hexagone, et effacé un break de retard concédé à 4-5 et repris immédiatement.

Dans le jeu décisif de la dernière manche, Grosjean a sorti des coups fantastiques de sa manche, notamment sur une volée de revers amortie rétro, mais Gicquel a été parfait dans son placement et son utilisation du court. Petite déception côté Grosjean qui n'a faibli que deux fois en première balle (soit deux breaks pour Gicquel). Un seul des deux demi-finalistes du tournoi de Metz avait l'occasion de doubler la mise à Lyon : ce sera Gicquel, qui mérite sa réussite actuelle.

Arnaud Clément (FRA) bat Nicolas Almagro (ESP) 6-3, 6-2
Face-à-face : 1-0.Prochain adversaire : Gasquet ou Soderling.

X. Malisse (BEL) bat R. Ginepri (USA) 6-4, 6-3.
Face-à-face : 1-0. Prochain adversaire : Gicquel.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0