Getty Images

Humbert n'a jamais trouvé la clé du problème Kukushkin

Humbert n'a jamais trouvé la clé du problème Kukushkin

Le 23/02/2019 à 16:43Mis à jour Le 23/02/2019 à 18:12

ATP MARSEILLE - La belle semaine marseillaise s'est achevée en demi-finales pour Ugo Humbert. Le jeune Français de 20 ans s'est incliné en deux sets (6-4, 6-4) samedi face au solide Mikhail Kukushkin. Le Kazakh a posé d'énormes problèmes à son adversaire à l'échange. Il affrontera Stefanos Tsitsipas dimanche lors de la 4e finale de sa carrière.

Une marche un peu haute... et un léger goût de déception. Sans doute rattrapé par la pression, Ugo Hubert n'a pas réussi à élever son niveau de jeu en demi-finale du tournoi ATP 250 de Marseille, ce samedi. Le Messin a subi la loi de Mikhail Kukushkin, vainqueur en deux sets maîtrisés (6-4, 6-4). Plus précis, plus expérimenté, le Kazakh a parfaitement exploité les failles de son jeune adversaire pour rallier la finale. Il y jouera Stefanos Tsitsipas.

Le premier jeu du match a offert un avant-goût du calvaire du Français. Mis sous pression d'entrée par la cadence de son adversaire (et par un nombre élevé de fautes directes), le Messin a dû sauver cinq balles de break pour tenir son engagement. Un sursis acquis au courage... mais bien vain. Kukushkin avait déjà apposé sa griffe sur la rencontre.

Si le Kazakh n'est pas le joueur au nom le plus ronflant du circuit, il reste un membre solide du Top 100, expérimenté et difficilement manœuvrable. A 1-1, il a accéléré de nouveau pour réaliser le seul break de ce set. Le 50e mondial a récité patiemment son jeu atypique, fait de coups très à plat et d'une belle cadence de fond de court. Surtout, Kukushkin n'a pas transpiré sur son engagement : il a ainsi remporté... tous les points sur son service en première manche (20/20).

Une semaine en forme de palier

Après un break rapide en début du deuxième acte, le Kazakh a semblé filé vers la victoire. C'était sans compter sur un denier baroud d'honneur d'Humbert. Prenant soudainement la balle plus tôt, le Français a réussi le debreak à 4-3, réchauffant le public marseillais. Mais sans s'affoler, toujours opportuniste, Kukushkin a attendu la saute de concentration adverse dès le jeu suivant pour s'envoler à nouveau dans ce match. Définitivement, cette fois.

Plus que la défaite sèche, c'est sans doute son niveau de jeu très intermittent lors de cette demi-finale qui rendra amer Ugo Humbert. Certes, le Lorrain a perdu contre plus fort que lui. Mais il peut jouer mieux, il l'a déjà prouvé à maintes reprises. Pour autant, cette semaine marseillaise a tout du palier symbolique pour le Messin, jusque-là plus habitué aux joutes des tournois challengers.

Victorieux d'un ancien demi-finale de Roland-Garros (Ernest Gulbis au 1er tour), puis de son premier Top 20 (Borna Coric au 2e tour), Ugo Humbert a atteint sa première demi-finale sur le circuit ATP, et montré qu'il était désormais un membre à part entière du Top 100. A lui désormais de confirmer. Quant à Kukushkin, il aura l'occasion ce dimanche d'ajouter un deuxième titre à son palmarès après Saint-Petersbourg en 2010.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0