Comme un ouragan, Rafael Nadal est passé en quart de finale du Masters 1000 de Monte Carlo. Juste après l’élimination surprise de Novak Djokovic sur le court Rainier III, l’Espagnol a livré un match solide mais sans plus, face à un Grigor Dimitrov catastrophique, et n’a laissé échapper que deux jeux pour s’imposer en 56 minutes (6-1, 6-1). Andrey Rublev, son adversaire au prochain tour, peut déjà se faire du souci.
Était-ce un match de Masters 1000 ou un simple échauffement ? Il y avait vraiment matière à se poser la question ce jeudi à Monte Carlo, lors du 8e de finale opposant Nadal à Dimitrov, qui s’annonçait alléchant mais a finalement été à sens unique. En moins d’une heure, le Bulgare, qui sortait de deux matches plutôt aboutis face à Struff puis Chardy, a vécu un calvaire, laissant logiquement son adversaire passer pour la 95e fois en quart de finale d’un Masters 1000, la 16e fois consécutive dans le tournoi monégasque.
Open d'Australie
Djokovic sur la liste des inscrits, Serena forfait
IL Y A 12 HEURES

Cinq doubles-fautes en deux jeux de service pour Dimitrov

D’emblée, on a senti que cela sentait le roussi pour le 17e mondial : cinq double-fautes en deux jeux de service, une incapacité chronique à réaliser ne serait-ce qu’un retour décent, un score de 5-0 acquis par l’homme aux 20 titres du Grand Chelem après à peine 20 minutes de jeu, c’est peu dire que Dimitrov a coulé. Son historique (13 défaites, 1 victoire avant aujourd’hui) face à Nadal laissait peu d’espoirs, mais quand même.
Alors que le Majorquin a joué sans forcer, envoyant quelques coups de canon en coup droit mais en laissant surtout son adversaire balancer hors des limites du court, Dimitrov n’a jamais trouvé les armes pour se rebeller. Tout juste a-t-il cassé sa raquette de frustration alors qu’il venait de donner un nouveau break au numéro 3 mondial et se retrouvait encore mené 3-0 dans la deuxième manche. Avec 32 fautes directes (pour 17 coups gagnants), il n’a jamais pu ne serait-ce que challenger l’Espagnol aux 11 titres à Monte Carlo. Pour expliquer sa contre-performance, il a expliqué souffrir d'une rage de dents qui l'a empêché de dormir ces derniers jours. Quoi qu'il en soit, le niveau devrait logiquement s’élever au tour prochain pour Nadal, avec une opposition contre Rublev, vainqueur dans la douleur de Bautista Agut (7-6, 5-7, 6-3).
Tennis
Nadal et Federer sortent du silence : "Le monde du tennis est uni pour Peng Shuai"
20/11/2021 À 16:44
Roland-Garros
Pour Kyrgios, Roland-Garros "devrait être supprimé du calendrier"
15/11/2021 À 18:13