C'est un grand classique de Monte-Carlo. Le Masters 1000 sur le Rocher constitue le premier rendez-vous sur terre battue pour les vedettes du circuit. Si le printemps terrien a débuté la semaine passée du côté de Houston et Marrakech, l'immense majorité des joueurs, en tout cas des top joueurs, essuie son baptême du feu à Roquebrune-Cap-Martin. La transition dur - terre n'est jamais simple à gérer, encore moins quand les conditions de jeu sont rendues délicates à négocier. Mercredi, le vent a encore beaucoup soufflé à Monte-Carlo et il a emporté Carlos Alcaraz.
Le tirage au sort vendredi dernier avait ouvert la voie à un possible quart de finale entre la nouvelle terreur espagnole et le numéro un mondial Novak Djokovic. Ils ont tous deux chuté dès leur entrée en lice. Alcaraz est tombé sur un os en la personne de Petr Korda et jamais il n'a semblé à l'aise dans ce match long de trois heures qui a fini par lui échapper (7-6, 6-7, 6-3).
ATP Monte-Carlo
L'oeil de DiP : "Le Tsitsipas-Schwartzman, le match lunaire et pivot dont le Grec se souviendra"
19/04/2022 À 17:54
En termes de résultat brut, c'est sa première contre-performance depuis sa défaite à Bercy contre Hugo Gaston à l'automne dernier. Depuis, il n'avait été battu que par Matteo Berrettini (Open d'Australie) et Rafael Nadal (Indian Wells). Mais pas question pour le protégé de Juan Carlos Ferrero de sombrer dans la déprime. Il s'est au contraire montré philosophe à sa sortie du court : "Ce n'est pas la mort, c'est une défaite." Sage approche.
Je ne pense pas aux attentes et à ce qu'on dit de moi
Carlos Alcaraz avance si vite ces derniers mois qu'on en oublierait presque qu'il n'a pas vocation de gagner tout le temps et partout. A trois semaines de son 19e anniversaire, ce n'est pas encore tout à fait de son âge. "Je suis un peu déçu de ma performance, a-t-il toutefois admis. J'ai eu beaucoup d'opportunités dans ce match (il a notamment servi pour le gain du premier set à 6-5 avant de se faire débreaker puis de s'incliner au jeu décisif, NDLR), je n'ai pas été loin de gagner, mais parfois c'est une bonne chose de perdre, ça fait partie du métier. Il faut en retirer de l'expérience pour la suite."
La suite, pour lui, ce sera dès la semaine prochaine, à Barcelone, où il espère avoir davantage de repères. "Ce n'est jamais facile de prendre ses marques sur terre battue, estime le vainqueur de Miami. Le premier match est toujours compliqué, surtout face à un très bon joueur comme Sebastian (Korda). Puis les conditions étaient vraiment difficiles aujourd'hui avec le vent. J'aurais pu faire mieux mais maintenant, il est temps de se reposer avant de se concentrer sur le prochain tournoi. J'ai besoin de jouer des matches sur terre."

Alcaraz contrarié d'entrée par Korda : la balle de match de sa défaite au 2e tour

Alcaraz récuse en revanche la thèse d'une quelconque pression. Oui, son statut a considérablement changé en l'espace d'une poignée de semaines, après ses titres à Rio de Janeiro et Miami et sa demi-finale à Indian Wells. A deux doigts d'être intronisé dans le rôle pas forcément enviable du troisième favori de Roland-Garros (juste) derrière Nadal et Djokovic, il devient une cible pour le reste du circuit. Mais tout ceci n'a aucune prise sur lui, assure-t-il : "Je ne pense pas aux attentes et à ce qu'on dit de moi. Je m'occupe de mes affaires, je suis mon chemin et je sais ce que j'ai à faire."
Le proche avenir le dira, mais cette piqûre de rappel, sans doute plus à notre destination qu'à la sienne, n'est pas forcément une mauvaise chose. Elle va le laisser (un peu) tranquille. Une fois ses marques prises, il n'y a aucune raison de penser qu'il ne sera pas un acteur de cette saison sur terre. "Je suis prêt pour ce type de matches, à la fois physiquement et mentalement", a-t-il d'ailleurs prévenu. La page déjà tournée, Alcaraz est passé à autre chose. Cette défaite, ce n'est vraiment pas la mort, non.

Carlos Alcaraz

Crédit: Getty Images

ATP Monte-Carlo
Tsitsipas, une réussite à Monte-Carlo digne du Big Four
17/04/2022 À 21:26
ATP Monte-Carlo
Tsitsipas reste roi en Principauté : Le résumé de sa victoire face à Davidovich Fokina
17/04/2022 À 18:20