Getty Images

Nadal a sorti le grand jeu pour se débarrasser de Dimitrov en demie (6-3, 4-6, 6-1)

Nadal a sorti le grand jeu pour se débarrasser de Dimitrov

Le 07/10/2017 à 13:06Mis à jour Le 07/10/2017 à 16:58

ATP PEKIN - Grigor Dimitrov a offert une très belle opposition, mais Rafael Nadal a encore eu le dernier mot. Le n°1 mondial s'est qualifié samedi pour la finale du tournoi de Pékin, sa neuvième de la saison, en disposant du Bulgare en trois sets (6-3, 4-6, 6-1) et 2h16 de jeu. Le Majorquin affrontera dimanche Nick Kyrgios.

Rafael Nadal n'est toujours pas blasé. Redevenu numéro un mondial, vainqueur de Roland-Garros et de l'US Open, le Majorquin ne relâche pas pour autant son effort une fois l'automne venu. Vainqueur de Grigor Dimitrov samedi en demi-finale (6-3, 4-6, 6-1 en 2h16 de jeu), à l'issue d'un match de très bonne qualité, il disputera dimanche à Pékin sa neuvième finale de la saison. S'il l'emporte face à Nick Kyrgios, l'Espagnol décrochera son sixième titre en 2017, soit davantage que sur les deux dernières années réunies.

Passé tout près de la sortie dès le premier tour contre Lucas Pouille, face auquel il avait dû sauver deux balles de match, Nadal a encore été bousculé samedi, mais contrairement à son match contre le Français, jamais il n'a donné l'impression de perdre le contrôle de la partie. Mais c'est vrai, il s'est un peu compliqué la vie. Avec un set et un break d'avance, le patron du circuit semblait parti pour une victoire assez tranquille. Son tort a alors été de se relâcher. Presque rien, mais suffisamment pour remettre son adversaire dans le match.

60e victoire de l'année

Grigor Dimitrov a alors eu le mérite de se hisser au niveau du numéro un mondial et, du milieu du deuxième set aux premiers jeux du troisième, leur duel a retrouvé des atours de celui de l'Open d'Australie au mois de janvier, qui reste un des sommets de cette saison en terme de qualité de jeu. Après avoir débreaké, le Bulgare a ainsi sorti un jeu dantesque à 5-4 pour prendre à nouveau le service de Nadal et revenir à un set partout.

Mais, comme souvent, Rafael Nadal a remis un coup de collier et appuyé là où ça fait mal. L'Espagnol a signé un break d'entrée dans le dernier set et après avoir remporté trois jeux très accrochés de suite, il s'est envolé pour mener 4-0. Dur pour Dimitrov, qui restait dans le coup dans le jeu mais sans pouvoir saisir ses opportunités. Une fois encore, toute la difficulté est de tenir la distance face à Nadal. Ce dernier signe là la 60e victoire de sa campagne 2017, laquelle prend de plus en plus des allures de marche triomphale.

0
0