AFP

Après sa 5e couronne au Queen's, Murray est bien prêt pour Wimbledon

Après sa 5e couronne au Queen's, Murray est bien prêt pour Wimbledon

Le 19/06/2016 à 17:44Mis à jour Le 19/06/2016 à 18:19

ATP QUEEN'S - Andy Murray a décroché dimanche son 5e titre sur le gazon du Queen's en battant en finale le Canadien Milos Raonic (6-7, 6-4, 6-3). Mené 7-6, 3-0, Murray a su inverser le cours de la rencontre pour fêter sa nouvelle collaboration avec Ivan Lendl par un titre, le 37e de sa carrière.

Andy Murray est chez lui au Queen's. Même poussé dans ses retranchements, le Britannique a réussi à s'adjuger son cinquième titre dans le tournoi londonien en battant Milos Raonic (6-7, 6-4, 6-3) en finale. Le Canadien avait pourtant un set et un break d'avance mais n'a pas réussi à contenir le retour du numéro 2 mondial. Pour Andy Murray c'est une très belle manière de se projeter vers Wimbledon. La troisième levée du Grand Chelem de la saison débute dans une semaine.

Milos Raonic n'a plus la clé face à Andy Murray. Il l'avait pourtant souvent dominé lors de leurs premiers duels. Mais depuis 2014, le Canadien s'incline systématiquement. Pendant un peu plus d'un set, il a été le meilleur sur le gazon de la capitale anglaise. Le Canadien a fini par rendre les armes quand le tenant du titre s'est révolté. Mené 7-6, 3-0, Murray a râlé, pesté, comme à son habitude. Et il a surtout mieux joué.

Comme à Melbourne

Son retour de service pour refaire son break de retard a d'abord été un modèle du genre et laissé son adversaire sur place. Il a enchaîné un quatrième jeu consécutif pour prendre l'avantage dans ce deuxième set et plongé son adversaire dans le doute. La suite a été à sens unique. En prenant d'entrée de troisième manche le service de son adversaire, Murray s'est facilité sa victoire. Il s'est même permis le luxe de conclure sur la mise en jeu de Raonic à sa troisième tentative. La volée de revers du Canadien dans le filet l'a bien aidé.

Le scénario de cette finale, qui "mettait aux prises" à distance les anciens ennemis des 80's Ivan Lendl et John McEnroe, respectivement présents dans les staffs de Murray et Raonic, rappelle celui de l'Open d'Australie 2016. En demie, Raonic avait là aussi mené largement avant de voir Murray revenir à ses trousses et le battre. Titré pour la cinquième fois au Queen's, l'Ecossais va pouvoir se lancer tranquillement vers Wimbledon. Après ses deux défaites en finale à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, il espère enfin savourer un nouveau titre en Grand Chelem à domicile.

0
0