Getty Images

Après Medvedev, Tsitsipas boit aussi la tasse

Après Medvedev, Tsitsipas boit aussi la tasse

Le 13/02/2020 à 16:38Mis à jour Le 13/02/2020 à 18:07

ATP ROTTERDAM - Stefanos Tsitsipas s'est pris les pieds dans le tapis jeudi aux Pays-Bas. Battu en deux sets (7-5, 6-4) par Aljaz Bedene, 52e joueur mondial, le Grec ne verra pas les quarts de finale du tournoi néerlandais. Les têtes de série 1 et 2 sont ainsi déjà éliminées après la sortie surprise de Daniil Medvedev la veille. Pour une place en demie, le Slovène défiera Félix Auger-Aliassime.

La malédiction du vainqueur du Masters frapperait-elle encore ? Comme Grigor Dimitrov en 2018 et Alexander Zverev en 2019, Stefanos Tsitsipas connaît un début de saison 2020 chaotique après avoir été sacré à Londres. Sorti sèchement dès le 3e tour de l’Open d’Australie voici quelques semaines, le Grec n’a pas rebondi à Rotterdam, loin s’en faut. Le 52e joueur mondial Aljaz Bedene a ainsi replongé le numéro 6 à l'ATP dans ses doutes jeudi en le dominant en deux sets (7-5, 6-4) en 1h32 de jeu dès le 2e tour. En quart de finale, le Slovène affrontera Félix Auger-Aliassime.

C’est bien de se rapprocher des sommets, mais s’y maintenir est une autre affaire. Comme Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas est peut-être en train d’en prendre conscience. S’il n’y a pas encore de raison de s’affoler après moins de deux mois de compétition en 2020, un constat s’impose toutefois : l’inter-saison n’a pas fait beaucoup de bien à deux des plus brillants membres de la "Next Gen". Si le Russe a cédé d’entrée aux Pays-Bas face à Vasek Pospisil, un homme en forme, le Grec a subi la loi d’Aljaz Bedene, voyant son jeu s’effriter petit à petit malgré un bon début de partie.

Vidéo - Tsitsipas - Bedene : Le résumé

01:49

Et soudain, Tsitsipas a disparu

Relâché, plutôt clair dans ses intentions offensives, Tsitsipas a pourtant abordé le match conquérant. Et il a obtenu deux balles de break dès son premier jeu de relance. S’il n’a pas pu les convertir, il a continué de mettre son adversaire sous pression, et à 4-3 en sa faveur, le Grec a poussé Bedene aux égalités pour se procurer trois nouvelles opportunités de faire la différence. Avec courage, le Slovène s’en est à nouveau sorti, notamment grâce à l’efficacité de sa première balle (81 % de réussite derrière). Il ne le savait pas, mais il venait alors de faire tourner la partie.

Finaliste malheureux à Metz à l’automne dernier contre Jo-Wilfried Tsonga, Bedene est un joueur dangereux sur dur indoor. Les conditions de Rotterdam lui conviennent parfaitement et il l’a montré pour valider sa deuxième victoire en carrière sur un top 10. Très percutant sur son deuxième coup de raquette, le Slovène a fait peu à peu basculer la pression. Frustré de ne pas avoir fait la différence, agacé par un avertissement pour avoir pris trop de temps au service, Tsitsipas s’est tendu et est sorti de son match contre toute attente. A 5-5, il a enchaîné deux jeux catastrophiques, décentrant la majeure partie de ses coups pour voir son adversaire lui passer devant.

Et le Grec ne s’est jamais remis de ce trou d’air. Visiblement dans le doute, il s’est rué à la volée dans de mauvaises conditions dans le début du second acte. Pas aidé certes par la bande du filet qui a aidé le passing croisé de Bedene à le surprendre, il a concédé un nouveau break à 1-1 qu’il n’a pas pu rattraper, ne s'offrant plus la moindre occasion à la relance. Rotterdam a donc perdu trois de ses quatre premières têtes de série, une aubaine à saisir pour Gaël Monfils qui, avec son matricule 3, devient de fait le principal favori à sa propre succession.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313