Ugo Humbert n'est pas passé très loin d'une très belle performance à Saint-Pétersbourg. Laborieux pour son entrée en lice mercredi, le Messin a su hausser son niveau jeudi pour menacer sérieusement Andrey Rublev devant son public. Tête de série numéro 3 du tournoi et tout nouveau membre du top 10, le Russe a ainsi dû cravacher pour venir à bout du Français en trois manches (4-6, 6-4, 7-5) et 2h14 de combat. En validant sa 31e victoire de la saison - il est le seul joueur à compter plus de 30 succès avec Novak Djokovic en 2020 -, il s'est qualifié pour un quart de finale où il affrontera le Britannique Cameron Norrie.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev - Coric : les temps forts
18/10/2020 À 17:21

Il s'agissait du premier duel sur le circuit entre les deux hommes et le Français est entré sans complexes dans la partie. Rivalisant d'entrée de jeu à l'échange, il a aussi bien protégé son engagement, ne concédant pas la moindre balle de break dans le premier set. Gêné par les angles courts croisés trouvés par le gaucher tricolore, Rublev a été surpris dans le 10e jeu de la partie par la fulgurance d'un retour gagnant adverse, puis par un superbe contre de coup droit après un échange de 22 frappes à haute vitesse. Humbert virait ainsi en tête avec la manière.

Humbert a payé cher une légère déconcentration

Malheureusement pour lui, et c'est peut-être le grand regret de son match, le Messin s'est légèrement déconcentré dans la foulée. Alors qu'il menait tranquillement 40/0 sur son premier jeu de service du 2e set, il a accumulé les fautes et a fini par céder pour la première fois son engagement après plus de 8 minutes de pression intense (4-6, 1-0). Le coup de mou s'est prolongé et a permis à Rublev de prendre le large et un double break d'avance (4-6, 4-0). Une sécurité bien utile pour lui puisque, malgré un petit relâchement et un premier débreak, il a remis les pendules à l'heure.

Entre fulgurances et échanges acharnés, Rublev a gagné un sacré bras de fer contre Humbert

Humbert a remis bien du coeur à l'ouvrage dans l'ultime acte. Preuve de l'intensité du combat : s'il a commis plus d'erreurs que son adversaire (32 contre 23), il a frappé plus de coups gagnants (30 à 28). Il a tenu la dragée haute à Rublev jusqu'à 5-5, avant de concéder un break blanc rédhibitoire. La joie et le soulagement du 10e joueur mondial ont été à la hauteur de sa déception. Mais à Saint-Pétersbourg, le Messin a retrouvé de belles sensations, de quoi aborder la suite de cette fin de saison indoor dans de bonnes dispositions.

ATP Saint-Pétersbourg
Rublev triomphe à domicile et rejoint Djokovic
18/10/2020 À 15:29
ATP Saint-Pétersbourg
Coric - Raonic : les temps forts
17/10/2020 À 16:57