Getty Images

ATP Stockholm - Stefanos Tsitsipas bat Ernests Gulbis (6-4, 6-4) et remporte son premier titre

Première couronne pour Tsitsipas

Le 21/10/2018 à 17:24Mis à jour Le 21/10/2018 à 18:18

ATP STOCKHOLM – Stefanos Tsitsipas ouvre son compteur. A 20 ans, le 16e mondial a remporté, dimanche en Suède, le premier titre de sa carrière sur le circuit ATP en dominant le Letton Ernests Gulbis en finale (6-4, 6-4). Le Grec a plié l'affaire en 1h21 montre en main.

L'avenir appartient aux gens qui se lèvent tôt et à Stefanos Tsitsipas. L'homme à la crinière de Gustavo Kuerten a décroché, dimanche, le tout premier titre de sa carrière professionnelle en remportant le tournoi ATP 250 de Stockholm. Impérial tout au long de la semaine en Suède, l'ancien n°1 mondial juniors a dominé un client, le Letton Ernests Gulbis en deux manches (6-4, 6-4).

Après ses échecs à Barcelone et à Toronto face à Rafael Nadal plus tôt dans la saison, Tsitsipas a enfin décroché son premier Graal. Celui-là, il restera. Car Gulbis n'avait jamais perdu en finale d'un tournoi ATP avant dimanche. Le Letton avait en effet un impressionnant 6/6 sur le CV avant de poser son sac de raquettes sur le central de Stockholm.

Tsitsipas se replace pour le Masters, Gulbis bientôt de retour dans le Top 100

Vainqueur logique d'une finale sans grand suspense, Tsitsipas a réalisé une prestation dans la droite lignée de sa semaine où il a dominé d'autres clients : John Millman, Philipp Kohlschreiber et Fabio Fognini. A 20 ans, ce premier titre est venu logiquement récompenser une deuxième saison professionnelle très aboutie. Classé à la 16e place lundi dernier, il ne bougera pas de cette position au prochain classement ATP mais il a fait un petit pas supplémentaire pour se mêler à la bagarre pour la qualification au Masters.

Avec 935 points de retard sur John Isner, qui occupe officieusement le dernier strapontin direct pour Londres (en attendant la confirmation du forfait de Juan Martin del Potro, touché au genou et très douteux), le natif d'Athènes a encore ses chances de qualification. Il sera concurrencé par Kei Nishikori, Borna Coric et Fabio Fognini dans ce sprint final vers la capitale anglaise. Il devra frapper fort à Bâle la semaine prochaine puis au Rolex Paris Masters à Bercy dans huit jours.

Epuisé après une longue semaine de combat, où il a dû sortir des qualifications, Gulbis a, lui, été logiquement dominé lors de cette finale pliée en 1h21. S'il n'est pas parvenu à décrocher son premier titre sur le circuit depuis 2014, le joueur de Riga va se consoler avec un joli bond au classement et un retour aux portes du Top 100 lundi. Un Top 100 qu'il avait quitté en août 2016 après une longue descente aux Enfers. Après deux années de galères et de blessures, son retour aux affaires a peut-être sonné. Lui aussi a brillé en 2018. Mais d'une autre manière.

Stefanos Tsitsipas lors du tournoi ATP de Stockholm
0
0