Getty Images

Monfils, dix au carré

Monfils, dix au carré
Par Eurosport

Le 25/10/2019 à 21:02Mis à jour Le 25/10/2019 à 23:04

ATP VIENNE - Comme en 2008 et 2015, Gaël Monfils s'est qualifié vendredi pour le dernier carré du tournoi autrichien en dominant Aljaz Bedene en deux sets (7-5, 6-1, en 1h11). Inquiétant lors de son premier match puis plus impliqué jeudi en 8e, le Français, désormais 10e à la Race, a offert un visage beaucoup plus convaincant face au Slovène. Samedi, en demi-finale, il affrontera Schwartzman.

Gaël Monfils pouvait difficilement rêver meilleur scénario. Apathique en tout début de partie, le numéro 1 français a finalement enregistré une victoire plutôt tranquille (7-5, 6-1) en un peu plus d’une heure (1h11 exactement) contre le Slovène Aljaz Bedene, 72e joueur mondial, vendredi en quart de finale à Vienne. Ce succès lui permet de s’installer à la 10e place provisoire à la Race et de conserver l’espoir de participer au Masters de Londres. Dans le dernier carré, il affrontera l’Argentin Diego Schwartzman.

Il est sorti de sa léthargie. Pas dans son assiette ces dernières semaines, peut-être diminué, Gaël Monfils s’est enfin lancé dans la course pour le tournoi des Maîtres. Transparent en Asie, le Parisien a retrouvé des couleurs en Autriche et de la consistance dans son jeu. Sa revanche face à Jannik Sinner (qui l’avait battu sèchement à Anvers) l’avait suggéré jeudi, sa performance en quart de finale contre Aljaz Bedene l’a confirmé vendredi.

Vidéo - Malgré un léger retard à l'allumage, Monfils a lâché les chevaux pour foncer vers le dernier carré

02:20

Un niveau moyen à nouveau solide

S’il n’a pas été exceptionnel, Monfils a eu le (grand) mérite de retrouver une certaine solidité du fond du court qui a, peu à peu, privé son adversaire de solutions. Finaliste à Metz voici quelques semaines, Bedene avait impressionné par la qualité de son service et le nombre d’aces qu’il pouvait frapper. Mais cette fois, il a été lâché par cette arme redoutable en indoor (52 % de premières balles, 55 % de réussite seulement derrière, 2 aces et 3 doubles fautes).

La capacité de Monfils à bien relancer a vraisemblablement tendu le Slovène qui avait pourtant idéalement démarré le match par un break. Bedene n’a pas tenu longtemps cet avantage (de 0-2 à 3-3), et une fois revenu à hauteur, le Français a pris les commandes du match pour ne plus les lâcher. Sa constance à l’échange (15 coups gagnants pour 16 fautes directes) et sa couverture de terrain ont frustré son adversaire qui a concédé le premier set sur un break et a complètement lâché prise ensuite, accumulant les fautes directes (30 en tout).

Finalement assez rapide et sans frayeur, ce succès pourrait bien aider Monfils à retrouver la confiance qui lui manquait ces derniers temps. Le week-end qui s’annonce pourrait bien être décisif pour lui s’il veut garder l’espoir d’enflammer Bercy la semaine prochaine avec au bout, qui sait, une sacrée récompense à aller chercher.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0