AFP

Masters 2014 - Groupe B : Roger Federer bat Milos Raonic en deux sets (6-1, 7-6) pour son entrée

Federer attaque sa semaine londonienne pied au plancher

Le 09/11/2014 à 22:40Mis à jour Le 09/11/2014 à 23:46

Roger Federer a battu Milos Raonic en deux sets, 6-1, 7-6, pour son entrée dans le Masters 2014. Le Suisse partage la tête du groupe B avec Kei Nishikori.

Roger Federer a remis les choses au clair. Dompté par Milos Raonic il y a neuf jours en quarts de finale du BNP Paribas Masters, le numéro deux mondial a pris sa revanche sur le Canadien lors de son premier match dans le groupe B du Masters de Londres (6-1, 7-6).

Dans un fauteuil pendant une demi-heure puis plus solide que son adversaire dans les moments importants, Federer s’est offert des débuts convaincants pour sa treizième participation consécutive au tournoi des Maîtres. Avec cette victoire en deux sets, il imite Kei Nishikori, souverain dans l’après-midi face à Andy Murray (6-4, 6-4).

Pour son baptême du feu au Masters, Raonic, 23 ans, est tout d’abord passé complètement à côté de son grand rendez-vous. Emprunté dans ses déplacements et impatient à l’échange, le huitième joueur mondial a rapidement donné le bâton pour se faire battre. Federer n’a eu besoin que de 25 minutes pour boucler une première manche à sens unique (6-1) alors que l’O2 Arena était largement acquise à la cause du Bâlois.

Federer, les nerfs solides

Heureusement pour le spectacle, Raonic a su hausser son niveau de jeu et gommer ses erreurs de jeunesse. Le bombardier canadien n’a pas hésité à lâcher les chevaux en retour pour prendre à la gorge un Federer qui s’est quelque peu relâché, à l’image des deux balles de break sauvées à 1-2 alors qu’il menait 40-0 sur son engagement. Le Suisse a tangué mais il est resté à flot, sauvant une balle de set à 5-6 avant de s’offrir un tie-break immaculé (7-0). Encore en course pour la place de numéro un mondial, Federer a débuté idéalement sa quête d’un septième titre dans l’épreuve. Pour Raonic, il s’agira d’oublier ce match incomplet pour que son séjour dans la capitale britannique ne se termine pas dès la phase de poules.

0
0