Imago

Rafael Nadal a fait durer le plaisir avant de retrouver Djokovic

Nadal a fait durer le plaisir

Le 20/11/2015 à 11:33Mis à jour Le 20/11/2015 à 18:39

MASTERS 2015 - Face à un David Ferrer déjà éliminé de la course aux demi-finales, Rafael Nadal a eu besoin de trois sets (6-7, 6-3, 6-4) pour s'imposer et signer une troisième victoire en trois matches, aavnt de retrouver Novak Djokovic, samedi, en demi-finales.

L'un était déjà qualifié en tant que premier de groupe, l'autre était déjà éliminé. Et pourtant Rafael Nadal et David Ferrer ont pleinement fait le job, jouant à fond ce match de poule sans enjeu. Ils s'en sont même mis une bonne, comme on dit communément. Deux heures trente-sept de bagarre, de courses en tous genres, de crissements de semelles en glissade pour mieux repartir de l'autre côté… Une grosse débauche d'énergie donc, à l'issue de laquelle Rafael Nadal a préservé son invincibilité dans ce Masters 2015, franchissant ainsi la phase de poules sans perdre de match pour "seulement" la troisième fois de sa carrière, en 7 participations à l'épreuve (6-7, 6-3, 6-4).

Si Rafael Nadal a battu son aîné David Ferrer par 24 fois en 30 affrontements en carrière, c'est surtout la terre battue qui a conféré des allures de sens unique à un face-à-face pour le reste largement équilibré sur surfaces dures, conditions de jeu dans lesquelles Nadal ne menait après tout que 5-4 avant ce match.

Un début de 3e set à couper le souffle

Après la perte du premier set au jeu décisif, malgré un double break initial (3-0, service à suivre) et encore une balle de set sur son service à 6-5, le Majorquin était une fois de plus sommé de sortir le bleu de chauffe face à son compatriote. Pas un souci en soi pour un joueur qui a retrouvé goût au combat en cette fin de saison, où il multiplie les sorties convaincantes depuis la tournée asiatique, enchaînant tout particulièrement les cadences infernales sur l'enchaînement Bâle - Bercy - Masters. La différence faite sur un trou d'air de Ferrer en milieu de deuxième set, le début du troisième surtout a été à couper le souffle, les deux hommes se rendant alors coup pour coup dans une séquence de 40 minutes comptabilisant… 6 jeux (3-3).

Mais il est dit qu'en cette fin de saison, il faut être très, très fort pour arrêter Rafael Nadal. La confiance revenant, c'est lui qui a montré le plus de sang-froid en fin de partie, remontant un (énième) 0-30 sur son jeu de 3-4, avant de s'emparer du service de Ferrer dans la foulée et de conclure avec autorité (6-7, 6-3, 6-4). Comme en 2010 et 2013, Nadal termine la phase de poules invaincu après ses succès sur Ferrer, Andy Murray et Stan Wawrinka. Il n'avait plus signé trois succès sur des membres du Top 10 dans un même tournoi depuis Roland-Garros 2014. Et a maintenant une grosse vingtaine d'heures pour récupérer avant de s'attaquer à Novak Djokovic en demi-finales.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0