Getty Images

Marin Cilic et Grigor Dimitrov qualifiés pour le Masters de Londres

Cilic et Dimitrov verront également Londres

Le 24/10/2017 à 23:15Mis à jour Le 25/10/2017 à 00:11

ATP WORLD TOUR FINALS - Le plateau se complète pour le Masters de Londres (12-19 novembre). L'ATP a annoncé les qualifications de Grigor Dimitrov et Marin Cilic, mardi soir. Il reste deux strapontins à prendre d'ici le dimanche 5 novembre pour la compétition.

Le Masters de Londres affiche presque complet. L'ATP a officialisé mardi soir les qualifications de Grigor Dimitrov et Marin Cilic pour le tournoi des Maîtres qui débutera le dimanche 12 novembre prochain à l'O2 Arena de Londres. Les deux hommes rejoignent Rafael Nadal, Roger Federer, Alexander, Zverev et Dominic Thiem, déjà qualifiés. Il restera deux tickets à distribuer d'ici la finale du Rolex Paris Masters le dimanche 5 novembre prochain.

Respectivement 5e et 6e qualifiés, les deux hommes ont signé une saison 2017 sous le signe de la régularité. Leur présence n'a rien d'une surprise. Ils doivent cette annonce à la défaite prématurée de Sam Querrey au 1er tour de l'ATP 500 de Vienne face à l'Espagnol Albert Ramos Vinolas (3-6, 7-6, 7-6), combinée à celle de Kevin Anderson, également tombé au 1er tour du tournoi viennois.

Grande première pour Dimitrov, Cilic en habitué

Pour Dimitrov, ce sera une grande première. Auteur d'une saison coupée en deux, avec un départ canon, suivie d'un énorme creux au printemps et cet été, le Bulgare n'a commencé à revoir réellement le jour qu'au mois d'août où il a remporté son premier Masters 1000 à Cincinnati. Vainqueur de trois titres cette saison, demi-finaliste à l'Open d'Australie et huitième de finaliste à Wimbledon, il a signé son année la plus régulière depuis trois années et sa saison 2014.

Marin Cilic va, lui, venir en habitué des lieux ou presque. Déjà présent en 2014 et 2016, le Croate visera dans la capitale anglaise sa première participation aux demi-finales de l'épreuve, chose qu'il n'a pas réussi à faire pour le moment. Finaliste malheureux à Wimbledon face à Roger Federer en juillet, le 4e joueur mondial au classement technique n'a remporté qu'un seul titre cette saison, à Istanbul. Mais sa régularité, malgré quelques pépins physiques survenus au coeur de l'été, lui offre à 29 ans une nouvelle possibilité de briller avec les meilleurs.

0
0