Getty Images

A trois semaines de la finale de la Coupe Davis, c'est la soupe à la grimace pour les Bleus

Soupe à la grimace pour les Bleus à trois semaines de la finale

Le 05/11/2018 à 11:51Mis à jour Le 05/11/2018 à 15:11

COUPE DAVIS - Alors que la finale face à la Croatie approche à grands pas, la forme des joueurs de l'équipe de France inquiète. Il ne reste que trois semaines aux hommes de Yannick Noah pour se préparer.

Dernière ligne droite avant la finale de la Coupe Davis. Le stage de préparation de l'équipe de France, qui disputera sa troisième finale au Stade Pierre Mauroy de Villeneuve-d'Ascq du 23 au 25 novembre prochain face à la Croatie, va débuter le 12 novembre avec six joueurs, que Yannick Noah a présélectionnés cette semaine pendant le Masters 1000 de Paris-Bercy. Le capitaine des Bleus a choisi d'emmener avec lui Lucas Pouille, Richard Gasquet, Jo-Wilfried Tsonga, Jérémy Chardy, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert. Une liste où aucun joueur de simple ne se dégage vraiment, tant la saison a été compliquée dans le clan tricolore.

Depuis le 29 octobre, pas un seul joueur Français ne figure dans le top 25 au classement ATP, une première depuis 24 ans. Une statistique inquiétante qui amorce le déclin d'une génération dorée qu'a connu l'Hexagone avec les "quatre mousquetaires" Tsonga, Gasquet, Monfils et Simon. Les résultats ne sont plus au rendez-vous et la nouvelle génération tarde à éclore. En 2018, les Bleus ont connu un triste bilan en Grand Chelem, marqué par aucune qualification en quart de finale, une première depuis 1980. Le dernier à avoir été aussi loin en Majeur se nomme Jo-Wilfried Tsonga, c'était à l'Open d'Australie en 2017, il y a quasiment deux ans...

Absence de leader

Malgré cela, l'équipe de France a réussi à remporter la Coupe Davis l'an dernier et a l'occasion de signer un doublé fin novembre à domicile. Mais la forme actuelle des joueurs appelés par Noah ne porte pas à l'optimisme. Chef de file sous le maillot tricolore depuis deux ans, Lucas Pouille a connu une saison 2018 très compliquée. Il n'a pas dépassé le 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem cette saison et n'a plus remporté deux matches de suite depuis l'US Open début septembre. Des résultats qui le place 4e meilleur joueur français au classement ATP, derrière Gasquet, Simon et Monfils.

Lucas Pouille a donc perdu son statut de leader au profit de Richard Gasquet. Le Biterrois est en forme en cette fin de saison, en atteste sa victoire face au 9e joueur mondial Kevin Anderson à Tokyo début octobre. Mais il n'a pas rassuré à Bercy lors de sa défaite face à Jack Sock au 2e tour, où il a semblé avoir des problèmes physiques. Gasquet a pourtant affirmé qu'il serait prêt pour affronter la Croatie. "Dans quelques jours il n'y aura plus rien. Il y a une finale derrière. Je sais que je serai prêt. C'est dans trois semaines, je suis sûr à 1000% d'être prêt".

L'inconnue Tsonga

La grande inconnue concerne Jo-Wilfried Tsonga, chef de file de l'équipe de France pendant presque dix ans, avant de connaitre des blessures à répétition. Opéré du genou gauche en avril dernier, le Manceau n'est de retour à la compétition que depuis un mois. Convainquant au Rolex Paris Masters, malgré sa défaite en trois manches contre Milos Raonic pour son entrée en lice, il a été appelé par Yannick Noah, sans doute pour son expérience. "Pour tout vous dire, s'il reste trois semaines de préparation, je me dis que je pourrais être dans les temps. Donc pour moi, ce serait une source de motivation incroyable pour être dans l'équipe." Un pari risqué, surtout lorsqu'on sait que Tsonga n'a plus joué un match en trois sets gagnants depuis l'Open d'Australie.

La seule certitude concerne le double, incarné par la paire Nicolas Mahut - Pierre-Hugues Herbert. Les deux hommes sont complémentaires et réalisent une belle saison 2018, avec un titre en Grand Chelem remportés à Roland-Garros, sur terre battue. La même surface choisie par les Bleus pour affronter la Croatie. Un choix logique mais tout de même fort de la part de Yannick Noah qui se prive de l'expérience de Julien Benneteau, qui avait très bien rempli sa mission en demi-finale. Exit donc Bennet' mais aussi Benoit Paire, les grands hommes de la demie face à l'Espagne.

Coupe Davis France

Coupe Davis FranceGetty Images

Dans sa liste, le capitaine des Bleus n'a visiblement pas choisi ses joueurs en fonction de la forme du moment. En témoigne l'absence de l'homme fort côté tricolore en cette fin de saison, Gilles Simon, qui n'a pas été retenu. Mais le Niçois s'y attendait. "Je suis là, il y a une équipe de Croatie, j'ai des stats à peu près correctes contre ces joueurs-là. Mais je n'ai pas été appelé cette année, je me sens forcément en retrait. Quand on m'appelle, j'y vais. Mais là, on ne m'appelle pas. Ce n'est pas moi qui décide." Jérémy Chardy, qui fait figure de sixième homme, lui a été préféré.

Aucun joueur en simple ne semble donc intouchable dans cette équipe de France. Le stage de préparation à Marcq-en-Baroeul pourra sans doute permettre au capitaine d'y voir plus clair. Des Bleus mal en point cette saison qui vont tenter de remporter une deuxième Coupe Davis de suite à la maison. Face à la Croatie de Marin Cilic et de Borna Coric, deux joueurs en grande forme, la tâche s'annonce compliquée. Mais impossible n'est pas français.

0
0