Getty Images

Benneteau : "Être compétitif si on fait appel à moi"

Benneteau : "Être compétitif si on fait appel à moi"

Le 16/09/2018 à 18:05Mis à jour Le 17/09/2018 à 12:12

COUPE DAVIS - Le lendemain de sa victoire en double avec Nicolas Mahut face à l’Espagne, Julien Benneteau a décidé de retarder sa retraite en prévoyant quelques tournois jusqu’en novembre prochain, pour être compétitif si on fait appel à lui pour la finale de la Coupe Davis.

"J'ai réfléchi à un programme qui pourra me permettre d'arriver compétitif au début du stage de préparation à la finale, si on fait appel à moi." L’amour de la Coupe Davis, c’est ce qui raccroche encore Julien Benneteau au circuit professionnel. Le Bressan sait qu’il n’est pas le choix numéro un de Yannick Noah pour disputer la finale, aussi bien en simple qu’en double, mais il veut mettre toutes les chances de son côté, au cas où le capitaine fasse appel à lui.

Les raquettes ne vont pas encore être mises au placard, mais Julien Benneteau ne compte pas non plus enchainer les tournois. A 36 ans, l’important est d’arriver frais et dispo, pour faire partie des solutions qui s’offrent à Yannick Noah, au cas où… " Si j'en suis arrivé là à mon âge (36 ans et demi), ce week-end, c'est aussi parce que j'étais frais. Entre Wimbledon (début juillet) et Winston Salem (fin août), par exemple, je n'avais pas joué. Et mon match, même perdu, à Winston, m'a permis de me préparer. J'ai fait l'effort et me suis rendu compétitif pour l'US Open. Il faut que je garde ça en tête"

Direction Vienne et Bercy

La finale de la Coupe Davis aura lieu fin novembre prochain, ce qui laisse deux mois de préparation à Julien Benneteau. Le Français a annoncé qu’il allait jouer deux tournois : les qualifications de Vienne en simple, et le tableau principal en double, puis Bercy mais uniquement en double. Il ne pourra cependant pas s’aligner aux côtés de Nicolas Mahut, ce dernier va logiquement retrouver son partenaire habituel Pierre-Hugues Herbert. Outre ces deux tournois, le Bressan compte disputer "un ou deux interclubs avec le Tennis Club de Paris, mi-novembre."

Un programme certes allégé mais qui lui permettra de garder le rythme. Benneteau a également prévu "d’aller taper la balle au CNE avec Loïc Courteau et des jeunes, pour essayer de faire de belles séances". On peut compter sur le joueur tricolore pour être prêt à 100% pour la finale de la Coupe Davis. "Je serai là pour la finale c'est sûr. Sur le banc. Maintenant est-ce que je serai sur le court, c'est une autre histoire. » S’il joue, « Bennet’ » sera à coup sûr comme dans un rêve, sinon il soutiendra ses copains à fond, comme il l’a toujours fait.

Julien Benneteau et Nicolas Mahut

Julien Benneteau et Nicolas MahutGetty Images

0
0