Getty Images

Mission accomplie mais les Bleus en ont bavé jusqu'au bout

Mission accomplie mais les Bleus en ont bavé jusqu'au bout

Le 19/11/2019 à 17:22Mis à jour Le 19/11/2019 à 17:55

COUPE DAVIS - Elle a été longue à se dessiner, mais les Bleus commencent par une victoire. Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont apporté le point décisif à la France face au Japon (2-1) grâce à leur succès sur la paire japonaise composée par Yoshihito Nishioka et Ben McLachlan (6-7, 6-4, 7-5) mardi à Madrid. Les Tricolores affronteront la Serbie jeudi.

Ils ont finalement assuré l’essentiel. Mais que ce fut dur pour Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert mardi dans le double décisif du premier match de l’équipe de France de Coupe Davis dans le groupe A face au Japon. Après la victoire expéditive de Jo-Wilfried Tsonga en ouverture et la défaite décevante de Gaël Monfils en simple, les Bleus ont eu besoin de plus de deux heures et demie pour s’en sortir face à la paire japonaise Uchiyama/Mclachlan (6-7, 6-4, 7-5). En remportant cette rencontre, ils prennent provisoirement la tête de leur poule mais la Serbie n’a pas encore joué.

A défaut d’ambiance, ils ont su ménager le suspense. Titrés au Masters de double à l’O2 Arena de Londres dimanche dernier, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert étaient logiquement ultra-favoris de cette rencontre. Mais arrivés tard dans la nuit de dimanche à lundi à Madrid, les deux compères n’ont pas eu le temps de s’acclimater aux conditions madrilènes particulières (indoor rapide et rebond haut en raison de l’altitude). Et ils ont bien failli se faire surprendre par leurs adversaires nippons qui n’avaient rien à perdre et ont livré un match de qualité.

Vidéo - "Cette Coupe Davis n'a même pas l'ambiance des Interclubs"

04:57

Diesel, la paire Mahut-Herbert s'est fait peur

Pourtant bien entrés dans leur match – ils ont eu une balle de break d’entrée –, les Français ont peu à peu perdu le rythme à la relance. Opportunistes et complémentaires, les Japonais ont pris confiance pour chaparder la première manche au jeu décisif (7 points à 4). Métronome du fond de court et au passing, Uchiyama a notamment impressionné et s’est remarquablement bien relancé après sa défaite sèche du matin face à Tsonga. Plus irrégulier, son partenaire Mclachlan a, par ses fulgurances au filet notamment, apporté une belle contribution à ce qui ressemblait de plus en plus à un exploit potentiel.

Car quand en début de deuxième set, Herbert s’est retrouvé confronté à une balle de break d’entrée, le staff tricolore n’en menait pas large. Mais avec le maillot bleu sur les épaules, les deux acolytes sont allés chercher des ressources mentales salutaires pour compenser leur manque d’énergie du jour. Et ils ont su renverser la situation. Tout n’a pas été facile, ils ont même dû sauver plusieurs balles de débreak après avoir fait la différence (6-7, 4-2). Mais ils ont tenu pour revenir au score et mettre la pression constamment dans le troisième set en retrouvant leurs marques au retour.

Dernier soubresaut de cette victoire dans la douleur, Mahut et Herbert, plutôt souverains sur leurs services, ont subi un débreak inattendu au moment de conclure à 5-4 dans le dernier acte. Mais ils n’ont pas eu le temps de douter, reprenant leur avantage dans la foulée pour s’imposer finalement 7-5. Pour voir les quarts de finale, il faudra toutefois certainement battre la Serbie de Novak Djokovic, car seuls les deux meilleurs deuxièmes de poule accompagneront les six premiers de groupe à ce stade. Ce succès étriqué pourrait donc ne pas suffire en cas de défaite jeudi.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0