Andrey Rublev était attendu, il a répondu présent. Face à la sensation de cette édition 2021 de la Coupe Davis, Borna Gojo, 279e à l'ATP, il n'a pas failli à son statut de favori dimanche à Madrid. Vainqueur solide en deux manches (6-4, 7-6 [5]) et un peu plus d'une heure et demie (1h33 précisément), le numéro 5 mondial a lancé idéalement les siens vers la conquête du Saladier d'argent. Grâce à lui, la Russie mène donc 1-0 dans cette finale face à la Croatie, et Daniil Medvedev aura l'occasion de conclure l'affaire lors du second simple face à Marin Cilic.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Coupe Davis
"Je suis inquiet pour la Coupe Davis" : Murray, le nostalgique du Saladier
21/12/2021 À 16:44
La confiance est souvent un grand mystère. S'il avait évolué au niveau de son début de compétition voici un peu plus d'une semaine, Andrey Rublev n'aurait peut-être pas été capable de montrer le chemin à Daniil Medvedev dimanche. Mais en enchaînant les succès, aussi laborieux aient-ils été contre l'Equatorien Roberto Quiroz ou le Suédois Elias Ymer, il s'est peu à peu rassuré pour aborder ce dernier week-end dans de bien meilleures conditions. Déjà impressionnant en demi-finale face à Dominik Koepfer, il a poursuivi sur sa lancée.

Rublev a fait la loi sur son service

Borna Gojo représentait pourtant une menace crédible. Car le Croate avait prouvé que son classement modeste n'avait pas grand-chose à voir avec ses performances lors de cette phase finale. Et à vrai dire, il l'a encore montré face à Rublev, s'accrochant comme un forcené, notamment lors du second set quand, après avoir sauvé cinq balles de break lors de ses deux premiers jeux de service, il a poussé son adversaire jusqu'au tie-break, menant même 5 points à 4.
Mais à l'image de sa prestation, le numéro 5 mondial n'a pas cédé sous la pression, trouvant un somptueux passing de coup droit long de ligne, avant de décocher un autre missile décroisé gagnant et de profiter d'une ultime faute de revers croisé de Gojo pour l'emporter. De bout en bout, Rublev aura été impressionnant, notamment au service : il n'a pas concédé la moindre balle de break et seulement deux petits points dans la première manche. D'une intensité remarquable dans ses frappes, son engagement total n'a jamais permis à Gojo de prendre feu comme cela lui était arrivé plus tôt dans la semaine. A Medvedev désormais de finir le travail.
Coupe Davis
Reconduits capitaines jusqu'en 2024, Grosjean et Benneteau auront davantage de responsabilités
09/12/2021 À 12:09
Coupe Davis
"La nouvelle version de la Coupe Davis l'a tuée, l'envoyer à Abu Dhabi va l'enterrer"
08/12/2021 À 15:58