Il avait été celui qui a remis les Bleus sur le droit chemin jeudi contre la République Tchèque, Adrian Mannarino est cette fois celui qui condamne ses partenaires à la victoire. Le gaucher a bien tenté de faire déjouer Daniel Evans (25e joueur mondial) mais ce dernier était bien trop solide pour lui. Et comme attendu, il a fini par faire la différence (7-5, 6-4). Puisque Sébastien Grosjean pianote avec son groupe, c'est Arthur Rinderknech et non Richard Gasquet qui aura la lourde tâche d'égaliser face à Cameron Norrie (12e à l'ATP). L'ombre de la défaite plane sur l'équipe de France.
Evans a, le premier, fait le break dans les deux manches. Mais s'il l'a fait au meilleur moment dans la seconde, soit à 4-4 avant de servir pour le match, il a dû faire deux fois le travail dans la première. D'abord à 3-3 puis à 5-5 juste après que Mannarino a refait son retard à l'orgueil. Le Français a tout tenté mais son service n'était vraiment pas assez performant pour contrarier son adversaire sur la longueur.
Open d'Australie
Mannarino sans regrets : "Même si j'avais gagné le set, le match était plus ou moins scellé"
HIER À 10:11
C'est logiquement au mieux classé de cette équipe de France, Arthur Rinderknech, que revient la tâche d'affronter le meilleur Britannique, à savoir Cameron Norrie, aux portes du top 10 à l'ATP. Pour le 58e joueur mondial, ce sera néanmoins un sacré baptême du feu en Coupe Davis. S'il venait à perdre, l'équipe de France ne pourrait plus espérer qu'une place de meilleur deuxième.
Rolex Paris Masters
Renversant, Monfils prend rendez-vous avec Djokovic
03/11/2021 À 19:02
Rolex Paris Masters
Mannarino s'offre Basilashvili et attend Monfils, Gaston renverse Rinderknech
01/11/2021 À 18:23