La quatrième édition de la Laver Cup a bien fait recette, mais tout ne fut pas parfait à Boston. Si l'épreuve a incontestablement été prise au sérieux par ses participants, le déséquilibre frappant entre la Team Europe et la Team Word a été entériné par un score sans appel de 14-1 en faveur des Européens, toujours vainqueurs depuis la création de l'événement en 2017. Tant et si bien que des voix s'élèvent parmi les observateurs pour réformer déjà la Laver Cup afin de ménager davantage le suspense. C'est notamment le cas de Marion Bartoli qui a proposé dans un débat hébergé par Tennis Majors d'en faire une vitrine globale du tennis en y incorporant... les stars de la WTA.
"Je pense que ce serait bien que ce soit un événement mixte, surtout que Leylah Fernandez pourrait jouer pour le reste du monde et Emma Raducanu pour l'Europe. Ce serait intéressant de voir des doubles mixtes : imaginons un match avec Novak Djokovic et Emma d'un côté et Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime de l'autre. Beaucoup de personnes seraient prêtes à payer pour assister à ça. Donc on peut absolument intégrer le tennis féminin pour en faire un grand événement dans les années à venir", a considéré la Française, sacrée à Wimbledon en 2013.

Format revisité, mixité imposée : comment redonner de l'attrait à la Laver Cup ?

Laver Cup
Déséquilibre et manque de suspense : la Laver Cup et le prix à payer de la crédibilité
27/09/2021 À 18:49
La répartition des forces dans le tennis féminin a en effet l'avantage d'être plus équitable avec Ashleigh Barty, Naomi Osaka, Bianca Andreescu ou encore Cori Gauff et Serena Williams qui pourraient faire partie de la Team World, face aux Aryna Sabalenka, Karolina Pliskova, Elina Svitolina, Belinda Bencic et autre Simona Halep. Cette éventuelle réforme rapprocherait la Laver Cup de la défunte Hopman Cup qui était organisée jusqu'en 2019 en janvier en Australie.
Reste que l'idée originale de Federer et Godscik était plutôt de prendre modèle sur la Ryder Cup de golf, un héritage de plus en plus assumé lors de ces quatre premières éditions. Adopter une réforme si tôt pourrait brouiller le message d'un événement qui cherche à conforter son identité et sa légitimité. Pour le moment, rien n'a donc été annoncé en ce sens par les organisateurs.
Laver Cup
Un nouveau double Fedal en Laver Cup en 2022 ? Nadal et Federer sont déjà partants
27/09/2021 À 10:04
Laver Cup
L'Europe écrase le reste du monde et conserve son titre
26/09/2021 À 19:27