Reuters

Murray a usé Del Potro

Murray a usé Del Potro
Par AFP

Le 17/08/2009 à 08:00Mis à jour

Andy Murray, N.3 mais futur N.2 mondial, a remporté dimanche le Masters 1000 de Montréal en battant Juan Martin del Potro (N.6), 6-7 (4), 7-6 (3), 6-1. Il s'agit du 4e titre en Masters 1000 pour celui qui deviendra le nouveau dauphin de Roger Federer lundi.

Andy Murray, tête de série N.3, a remporté le Masters 1000 de Montréal en battant dimanche en finale 6-7 (4/7), 7-6 (7/3), 6-1 Juan Martin del Potro (N.6), célébrant ainsi dignement son accession au 2e rang mondial acquise la veille. Après deux premiers sets très serrés, à chaque fois conclus au jeu décisif, le Britannique a définitivement pris l'ascendant sur son adversaire, diminué par une blessure à l'épaule gauche, pour s'imposer en 2 h 44 min de jeu sous un soleil de plomb.

"Les conditions climatiques étaient très dures pour nous deux, a déclaré Murray. Juan Martin a servi incroyablement bien dans les deux premières manches, et j'ai essayé de rester dans le match." C'est le cinquième titre de la saison pour Murray et son deuxième Masters 1000 après celui de Miami en mars. L'Ecossais, qui est devenu samedi le premier joueur depuis l'Australien Lleyton Hewitt en 2005 à s'immiscer entre Roger Federer et Rafael Nadal au classement ATP, confirme qu'il sera un prétendant très sérieux pour l'US Open.

Vainqueur à Washington dimanche dernier et en quête d'un premier Masters 1000 en carrière, l'Argentin a subi son premier revers de la saison dans une finale. Ce qui a pour autre conséquence de l'empêcher de remonter à la 5e place au classement, qu'il avait occupée en avril. Pourtant, l'Argentin s'était solidement imposé lors du premier set. En un peu plus d'une heure de jeu, il a piégé son adversaire, lors d'un tie break où il s'est montré plus précis, notamment au service.

Dès le premier jeu du deuxième set, Murray, nullement abattu, parvenait enfin, au bout de la 4e balle de break, à prendre le service de Del Potro. Mais l'Argentin rendait dans la foulée la monnaie de sa pièce à l'Ecossais. Malgré plusieurs occasions pour Murray, Del Potro résistait à chaque fois sur son service et s'offrait un autre jeu décisif. Mais Murray se montrait plus alerte et surtout visiblement plus frais physiquement pour égaliser.

"Il (Del Potro) m'a vraiment fait courir mais je savais qu'il avait joué de longs matches ces deux dernières semaines, alors je me suis accroché", a expliqué Murray. L'Ecossais a plus probablement bénéficié d'un début de blessure à l'épaule gauche de son adversaire, qui avait fait appeler le soigneur à 6-5 en sa faveur au 2e set. Et il n'a pas eu plus de sentiments au moment de s'envoler dans la dernière manche, après que Del Potro eut demandé un temps mort pour blessure.

Andy Murray, dont ce 50e succès de l'année lui permet de rejoindre Rafael Nadal en tête des joueurs les plus titrés de la saison, sera rapidement sous pression. Dès lundi débute le Masters 1000 de Cincinnati, dont il est le tenant du titre.

0
0