Getty Images

Novak Djokovic : "Comme si c’était mon premier match sur le circuit"

Djokovic : "Comme si c’était mon premier match sur le circuit"

Le 12/03/2018 à 09:41Mis à jour Le 12/03/2018 à 12:09

MASTERS INDIAN WELLS - Battu pour son retour à la compétition après plus de deux mois d’absence suite à l’Open d’Australie, Novak Djokovic a vécu de drôles de sensations face au qualifié Taro Daniel (7-6, 4-6, 6-1). Pour revenir au sommet, le chemin sera long et le Serbe le sait mieux que quiconque.

Car Djoko ne maîtrise plus grand-chose. Comme s’il avait oublié toutes ses victoires, il a redémarré de zéro. La gestion de son match en atteste : en place dans le premier set, il a laissé inexplicablement le Japonais revenir pour finalement perdre le premier set. Le Djoker de la grande époque n’aura même pas laissé le doute s’installer. Et, finalement, cette sensation, c’est encore lui qui la résume le mieux : "C'était comme si c'était mon tout premier match sur le circuit, c'était très étrange. Pendant le match, j'ai tout simplement perdu le rythme et le reste a suivi".

Le reste, c’est pourtant un combat de deux heures et demi. Car le Serbe n’avait pas d’autres armes à utiliser que son mental. Mais, même là, cela n’a pas suffi. "J'ai vraiment eu l'impression que je n'étais pas du tout moi (...) C'était à la fois physique et mental, j'ai fait tellement d'erreurs directes. Je n'arrivais pas à trouver mes repères en fond de court, en particulier en revers, alors que c'est un coup sur lequel j'ai pu toujours compter durant ma carrière", poursuit-t-il. Comme si tout partait à vau-l’eau.

Novak Djokovic à Indian Wells

Novak Djokovic à Indian WellsGetty Images

" Le tennis me manquait"

Pour forcer encore le trait, il suffit de se pencher sur ses résultats en Masters 1000. Il n'avait plus perdu lors d'un premier match de Masters depuis deux ans. Ce n'est finalement que la sixième fois sur les 10 dernières années que cela lui arrive. Et, clin d'oeil du destin, sortir aussi tôt à Indian Wells ne lui était plus arrivé depuis... 2006.

Pour autant, peindre un tableau aussi noir ne résumerait pas réellement l’état d’esprit de l’ancien boss du circuit. Car, mine de rien, revenir sur un court était une épreuve en soit pour lui. "Les dernières semaines n'ont pas été faciles du point de vue de ma santé, mais j'étais tellement heureux de me retrouver sur un court aussi rapidement après mon opération. Tout était étrange, mais cela s'explique par la période dans laquelle je suis en ce moment", détaille-t-il encore, lucide.

Parti se ressourcer près du Grand Canyon avant le tournoi californien, Djokovic est revenu plein de bonnes énergies. Oui la défaite fait mal. Toujours pour un tel champion. Mais c’est peut-être simplement le début d’une nouvelle période, où son coude le laisse enfin tranquille. "Je voulais juste jouer et voir ce que je pouvais faire, je n'avais pas d'attentes particulières. Normalement je n'aurais même pas dû être là, car mon opération remonte à cinq, six semaines", explique-t-il.

Mais l’amour de son sport a été plus fort et c’est déjà un signe qu’il est sur la bonne voie. L’envie est là, aucun doute possible là-dessus : "Je n'ai aucun regret, le tennis, la compétition me manquaient, car c'est tellement important dans ma vie".

" Je sais ce qu’il ressent"

"Je vois d’où il vient, je sais ce qu’il ressent, cela doit être difficile pour vous de comprendre ce que vit un champion comme lui dans ces jours-là" a-t-il résumé finalement parfaitement. Il faudra peut-être s’habituer à revoir un Djokovic qui galère. C’est comme ça qu’il pourra redevenir celui qu’il fut, cette machine de titres insatiable et au mental d’acier. C’est aussi comme ça que sa mémoire reviendra et lui permettra, à l’expérience, de faire la différence sur ces rencontres. Ce n’était pas "son premier match sur le circuit" mais peut-être bien celui d’une série destinée à le faire revenir en pleine lumière. Au "Djoker" d’en décider désormais.

Novak Djokovic of Serbia waves to the crowd as he walks off the court after losing his tennis match to Taro Daniel of Japan

Novak Djokovic of Serbia waves to the crowd as he walks off the court after losing his tennis match to Taro Daniel of JapanGetty Images

0
0