Getty Images

Rafael Nadal se sort du piège tendu par Fabio Fognini

Nadal se sort du piège tendu par Fognini
Par Eurosport

Le 10/05/2017 à 19:33Mis à jour Le 10/05/2017 à 21:01

Pour son entrée en lice, Rafael Nadal a battu Fabio Fognini (7-6, 3-6, 6-4), mercredi à Madrid. L’Espagnol, qui a souffert d’une otite le week-end dernier, ne s'est pas promené face à l'Italien mais Rafa, vainqueur en 2h57, poursuit sur sa lancée victorieuse sur terre battue. Il défiera Nick Kyrgios au prochain tour.

Rafael Nadal est toujours invaincu sur terre battue cette saison. Mais l'Espagnol a vraiment dû s'employer mercredi pour ne pas tomber d'entrée à Madrid. Comme souvent, Fabio Fognini a offert au Majorquin une sacrée opposition. Après trois sets et trois heures moins trois minutes d'un magnifique combat (7-6, 3-6, 6-4), Nadal a signé sa 11e victoire de rang sur terre pour se hisser en huitièmes de finale, où une autre menace potentiellement sérieuse l'attendra, en la personne de Nick Kyrgios.

Au vu de la qualité de jeu déployée, Fabio Fognini pourra quand même nourrir de sacrés regrets. Notamment en ce qui concerne la première manche. L'Italien peut se demander comment il a fait pour laisser filer ce premier acte. Par deux fois dans cette manche, il a compté un break d'avance. Par deux fois, Nadal est revenu. A 5-5, l'Italien a encore obtenu trois balles de break en menant 0-40. Il a ensuite pris le meilleur départ dans le tie-break, mais rien n'y a fait et après 81 minutes de baston, Nadal a fini par virer en tête.

Nadal : "J'ai mal joué, très mal joué"

Le grand mérite de Fognini aura alors été de ne pas coincer mentalement malgré cette frustration. Au contraire, il a remis un coup de pression en début de deuxième set et cette fois, il a su tenir l'avantage né de son break. C'était le tout premier set perdu par Nadal depuis le premier tour de Monte-Carlo contre Kyle Edmund. Sa série s'est donc arrêté à 20 sets consécutifs. Mais sa série de victoires, elle, n'allait pas prendre fin.

Car dans un troisième et dernier set pas moins tendu que les deux précédents, Fabio Fognini s'est accroché jusqu'au bout. La rencontre s'est achevée sur une série de trois breaks. Le premier à 4-3 en faveur de Nadal. Mais l'Espagnol n'a pu conclure au moment où il servait pour le match. Qu'importe, dans le 10e jeu, il a fait craquer Fognini. Emballant et accrocheur, l'Italien a clairement bousculé Nadal et il ne lui aura pas manqué grand-chose.

Pour le nonuple vainqueur de Roland-Garros, voilà un match comme il n'en avait pas encore joué cette saison, par l'intensité de l'opposition, en tout cas sur une durée aussi importante. La manière dont il a réagi après la balle de match en dit assez long sur la nature des débats et sa satisfaction d'en être sorti vainqueur...

Reste que s'il est satisfait de son attitude, Nadal l'était beaucoup moins de son niveau de jeu mercredi. "J'ai mal joué, très mal joué mais malgré ça je crois que mon attitude a été très bonne, a-t-il jugé. Si je joue de nouveau mal demain (jeudi), je rentrerai sûrement à la maison car Kyrgios joue très bien. Il faudra que je sois très solide au service et que je joue à un très bon niveau." Au moins est-il rassuré après avoir été perturbé par une otite à son arrivée à Madrid. "Je me sens encore un peu bizarre mais ça s'améliore de jour en jour", a assuré l'Espagnol.

0
0