Getty Images

Masters Madrid : Rafael Nadal, un règne sans partage

Un règne sans partage

Le 11/05/2018 à 00:55Mis à jour Le 11/05/2018 à 11:15

MASTERS 1000 MADRID - Rafael Nadal a marqué encore un peu plus l'histoire de son sport, jeudi soir, en faisant tomber un record vieux de 34 ans, détenu par John McEnroe. L'Espagnol a remporté face à Diego Schwartzman, dans le cadre des huitièmes de finale, un 50e set consécutif sur terre battue. Du jamais vu, toutes surfaces confondues.

Cinquante. Cinquante sets consécutifs remportés sur ocre. Sans jamais se relâcher. Avec une incroyable régularité dans l'excellence. Rafael Nadal a établi ce jeudi soir un record qui en dit long sur son règne sans partage sur terre battue. En dominant Diego Schwartzman dans le cadre des huitièmes de finale du Masters 1000 de Madrid lors d'un match disputé (6-3, 6-4), l'Espagnol a dépassé John McEnroe, qui avait gagné 49 manches de suite sur moquette lors de l'année 1984. Aucun joueur n'a réussi une telle performance sur une même surface.

Cette folle série a débuté le 29 mai 2017, dans son royaume, à Roland-Garros. Son adversaire ce jour-là ? Benoît Paire, balayé lors du premier tour du Grand Chelem parisien (6-1, 6-4, 6-1). Tournoi qu'il achèvera donc sans avoir concédé une seule manche. Le tout, en écartant brutalement sur son passage des adversaires pourtant redoutables, comme Stan Wawrinka ou Dominic Thiem.

2,14 jeux concédés en moyenne par set

L'Autrichien est d'ailleurs le dernier à l'avoir battu sur terre. C'était à Rome, il y a près d'un an. Une défaite d'autant plus marquante qu'elle fut concédée sur un score assez large (6-4, 6-3). Or, c'est bien l'actuel numéro un mondial qui est d'ordinaire habitué à écraser toute opposition. Lors des 21 victoires qu'il a alignées depuis le début de son run, le Majorquin n'a perdu en moyenne que 2,14 jeux par set. Impressionnant.

Aucun joueur n'est parvenu à l'emmener au tie-break. Et seul Martin Klizan, lors des quarts de finale à Barcelone cette année, a réussi à le contraindre à disputer plus de dix jeux au cours d'une même manche (6-0, 7-5). Cette régularité lui a permis de glaner au passage trois titres : un Grand Chelem (Roland-Garros), un Masters 1000 (Monte-Carlo) et un ATP 500 (Barcelone).

" J'y penserai certainement après ma carrière"

Pour autant, Nadal ne semble pas plus ému que cela par ce nouveau record. "Je ne me préoccupe pas vraiment de ça. Ces choses-là, j'y penserai certainement après ma carrière", a-t-il expliqué après sa victoire contre Schwartzman. "J'ai gagné un match très difficile contre un très bon joueur qui a pratiqué un bon tennis", a-t-il poursuivi, comme pour rappeler que rien n'est jamais acquis. En début de semaine, l'Espagnol avait d'ailleurs affiché cette même modestie en expliquant qu'il ne pensait pas "être supérieur aux autres sur terre battue".

Nadal n'est en effet pas simplement supérieur à d'autres joueurs. Lorsqu'il est physiquement au point comme ces dernières semaines, aucun membre du circuit n'est en mesure de lui contester la victoire. Il est intouchable. Ironie du sort, vendredi, un jour après avoir établi cette nouvelle marque, il retrouvera en quart de finale à Madrid son dernier bourreau en date, Dominic Thiem. "Je dois être prêt. Ce sera très dur mais c'est une bonne occasion de se mesurer à l'un des meilleurs joueurs du monde", a expliqué le tenant du titre dans la capitale espagnole. L'occasion surtout, à deux semaines et demie de Roland-Garros, de soumettre le seul opposant qui a osé montrer un peu de résistance sur ocre au cours de l'année écoulée.

Rafael Nadal lors des huitièmes de finale à Madrid.

Rafael Nadal lors des huitièmes de finale à Madrid.Getty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0