Getty Images

Nadal solide, Auger-Aliassime un peu tendre

Nadal solide, Auger-Aliassime un peu tendre

Le 08/05/2019 à 17:49Mis à jour Le 08/05/2019 à 19:23

MASTERS 1000 MADRID - On le disait diminué par des soucis digestifs, mais Rafael Nadal était tout de même trop fort pour le jeune Felix Auger-Aliassime, mercredi, pour son entrée en lice dans la capitale espagnole. Accroché pendant un demi-set, le match a ensuite tourné à la démonstration, le Majorquin s'imposant en deux sets (6-3, 6-3) et un peu plus d'une heure et demie de jeu.

Touché par un virus à l’estomac depuis quelques jours, Nadal a montré qu’il en avait dans le ventre. Après ses éliminations en demi-finale à Monte-Carlo et Barcelone, on pouvait craindre de le voir tendu pour son entrée en lice à Madrid. A fortiori face à un jeune joueur en pleine ascension, qui n’avait rien à perdre, comme Félix Auger-Aliassime. Mais que nenni ! Semblant serein, sûr de sa force, l’Espagnol n’a pas tremblé. Après le premier break, il a pris le jeune Canadien à la gorge pour s’imposer tranquillement, en deux sets (6-3 6-3).

En début de match, se répondant à coups de jeux blancs, les deux hommes se sont d’abord promenés sur leurs engagements. Pas impressionné, mature, posé malgré ses 18 ans, "F2A" s’est montré à la hauteur. Jusqu’à ce jeu de service à 3 jeux à 4 contre lui. Là, le 30e joueur mondial a fait son âge.

Après avoir mené 40-15, il a enchaîné plusieurs fautes alors qu’il se trouvait en position de conclure. A l’instar de la première balle de break du match. Sur une frappe courte de l’Espagnol, le bras a tremblé. Son coup droit d’attaque, "facile", a pris la bande et s’envolé pour sortir en longueur. C’en était fini pour lui dans ce premier set.

Vidéo - Nadal : "La chose la plus importante aujourd’hui était la victoire"

00:28

Du bon Nadal

Paraissant de plus en plus relâché, Nadal a enfoncé le clou dès le début du deuxième acte. Break d’entrée. Beaucoup moins poussif qu’au cours de ses premiers tours en Catalogne, "l’Ogre de l’ocre" a joué un très bon tennis. Sans fautes "bêtes". Quand il devait finir l’échange, il l’a fait. Seul hic, il n’a toujours pas retrouvé son sens de l’amortie. Mais peu importe, il s’est ensuite échappé en réussissant le double break à 4-2.

Puis, comme au premier set, il a bouclé l’affaire 6-3. Non sans une très légère frayeur, en voyant son adversaire effacer l’un des deux breaks de retard et se procurer, en vain, une balle de 4-5. Au prochain tour, Rafael Nadal affrontera Frances Tiafoe. Ecrasé par l’Espagnol en quart de finale de l’Open d’Australie, l’Américain devra mettre ses tripes sur le court pour espérer bousculer ce Nadal sur terre.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0