À 18 ans seulement, Félix Auger-Aliassime joue déjà dans la cour des grands. Le Canadien a fait forte impression mercredi à Miami, en battant Borna Coric pour atteindre sa première demi-finale en Masters 1000 7-6 (7/3), 6-2. Au-delà des nombreux records de précocité qu'il continue à renverser, "F2A" a poursuivi une série étonnante en battant le Croate : en cinq confrontations, il est toujours invaincu face à des joueurs du top 20 mondial.
Sa victoire face à Coric, 13e au classement ATP, vient s'ajouter à celle remportée contre Nikoloz Basilashvili (19e) en huitièmes de finale à Miami. Avant d'arriver en Floride, le Québécois venait de battre son grand rival chez les juniors, Stéfanos Tsitsipas (10e), au 2e tour à Indian Wells. En février, au tournoi de Rio, Félix Auger-Aliassime avait dominé Fabio Fognini (16e). Quatre victoires venues compléter une "série" entamée face à Lucas Pouille (18e), à Toronto en 2018. Le Canadien n'a même, lors de ces matches, pas perdu un seul set ! La belle performance est toutefois à nuancer, "F2A" n'ayant pas encore affronté de joueur classé au delà de la 10e place - y compris les mastodontes Nadal, Djokovic ou Federer.
Masters Miami
A Miami, Auger-Aliassime écrit l'histoire
28/03/2019 À 05:24

"J'ai senti que j'avais de la marge"

Avant d'espérer poursuivre face à John Isner (9e) en demi-finale, Auger-Aliassime s'est déjà félicité des progrès entrevus à Miami. "Contre Borna (Coric), qui est installé depuis quelques années maintenant, je ne m'attendais pas à gagner, a dit le Canadien. Je m'attendais à autre chose, à des sets qui ressemblent au premier (remporté au tie-break). Mais le deuxième set m'a vraiment surpris. J'ai senti que j'avais de la marge sur lui. Je me suis senti très bien sur les premières balles."
Premier joueur né en 2000 assuré d'intégrer le top 40 lundi prochain, le Canadien a déjà inscrit son nom à côté de celui des grands à Miami. Il est devenu le plus jeune demi-finaliste de ce Masters 1000. Ce, devant des joueurs comme Andy Murray (quart de finaliste à 19 ans en 2007) et Novak Djokovic (vainqueur du tournoi au même âge, la même année). "C'est un privilège d'être comparé à tous ces grands joueurs, s'est félicité Auger-Aliassime. Je pense que ça montre juste que je fais de bonnes choses, que je suis sur la bonne voie." Détrôner Isner, tenant du titre à Miami, serait un beau moyen de le montrer encore.
Masters Miami
Il y a un an... Federer et son retour gagnant bizarroïde contre Shapovalov
30/03/2020 À 09:31
Masters Miami
Isner victime d’une fracture de fatigue ?
03/04/2019 À 10:11