Eurosport

Nadal a ramé mais il est passé

Nadal a ramé mais il est passé

Le 19/04/2019 à 18:24Mis à jour Le 19/04/2019 à 20:46

MASTERS MONTE-CARLO - L'Espagnol Rafael Nadal s'est qualifié pour les demi-finales du Masters 1000 princier et battant l'Argentin Guido Pella, 7-6 (1), 6-3 en 2h20, vendredi. Le n°2 mondial, onze fois lauréat du tournoi, a perdu quatre fois son service dans le premier set. Il rencontrera l'Italien Fabio Fognini.

La balade annoncée n'a finalement pas eu lieu. Immense favori de son quart de finale qui l'opposait à Guido Pella, Rafael Nadal a finalement eu toutes les peines du monde pour s'imposer en deux sets très accrochés (7-6, 6-3) et 2h20 de jeu. Dans un mauvais jour, l'Espagnol a dû s'employer face à un Argentin très coriace et qui a joué crânement sa chance. Mais comme (presque) toujours sur terre, l'Espagnol reste le plus solide. Il se qualifie pour sa 14e demi-finale dans la principauté.

Les spectateurs du Masters 1000 de Monte Carlo ont eu le droit à leur dose de surprises ce vendredi. Déjà un peu sonné par l’élimination de Novak Djokovic, mis KO par l'étincelant Danill Medeveded, le Rocher a vu l'autre grande star du tournoi se faire sérieusement malmener. 11 fois vainqueur de l’épreuve, Rafael Nadal a en effet été cueilli à froid par un excellent Guido Pella.

Guido Pella - Monte-Carlo 2019

Pella a joué crânement sa chance

Très vif sur ses appuis, l’Argentin a déroulé son pur tennis de terrien pour ravir l'engagement adverse d'entrée. Alors qu'il n'avait que récolté des corrections dans ses confrontations passées face à "Rafa", le 35e mondial a insisté. Distribuant de belles gifles en coup droit bombé, il a poussé le crime de lèse-majesté jusqu'à compter deux breaks d'avance.

A 4-1, balle de 5-1 contre lui, le dauphin de l'ATP n'en menait pas large. Gêné par le vent, par une opposition de qualité, le Majorquin a aussi beaucoup pesté contre son cordage, commettant il est vrai un grand nombre d'erreurs très inhabituelles pour lui sur sa surface fétiche. Mais les terriens restent sur terre, alors que Nadal évolue souvent dans une autre galaxie. Même dans un mauvais jour, le Majorquin propose une intensité de tous les instants et ne relâche quasiment jamais sa concentration. Coupable de quelques fautes évitables, Pella a laissé la porte ouverte à un retour... et Nadal s'est engouffré dedans, remportant la première manche lors d'un tie break à sens unique.

Enfin un test pour Nadal

L'Argentin avait laissé passer sa chance. Au courage, il n'a pas abdiqué, proposant encore une coriace opposition dans le deuxième set. Mais Nadal était redevenu ce monstre impitoyable qu'il est d'ordinaire sur ocre. Toujours un peu fébrile, il s'est cependant effondré à 5-2, sur son service, commettant deux doubles-fautes de suite et deux fautes directes. Mais il a corrigé la donne immédiatement pour clore les débats sur un nouveau break.

La logique a donc été finalement respectée. La bonne nouvelle pour Nadal - après ce duel accroché - est qu'il a pu se confronter à un vrai test face à un terrien pur jus. Mais cette victoire reste un avertissement pour l'Espagnol. Face à un joueur plus puissant, notamment au service, le n°2 mondial n'aurait peut-être pas eu le loisir de revenir si vite au score dans la première manche. Au roi de la terre de remettre les pendules à l'heure, et ce dès samedi, face à Fabio Fognini, qui a sorti Borna Coric, 1-6, 6-3, 6-2.

Vidéo - Des points de martiens pour un vrai duel de terriens entre Nadal et Pella

03:24
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0