Eurosport

Masters Paris-Bercy: Emmanuel Planque, l'homme qui a rendu possible le match Pouille-Federer

Emmanuel Planque, l'homme qui a rendu possible le match Pouille-Federer
Par Eurosport

Le 29/10/2014 à 23:28Mis à jour Le 29/10/2014 à 23:29

Derrière la réussite de Lucas Pouille qui défie Roger Federer à Bercy en huitièmes de finale de Bercy, se cache un coach discret et atypique au physique de nounours: Emmanuel Planque. Après avoir fait ses armes auprès de Michaël Llodra, cet entraîneur de la FFT de 43 ans est devenu une référence auprès des jeunes afin de les aider à faire la transition entre les tournois juniors et pro. Rencontre.

"Je l’adore !". Les yeux bleus de Lucas Pouille s’illuminent quand on lui demande de parler d’Emmanuel Planque. Celui qui l’entraîne depuis un peu plus de deux ans. Du haut de ses 20 ans, le jeune Nordiste classé à la 176e place mondiale est la révélation de ce Bercy 2014. Et il le doit aussi en grande partie à son coach, aussi atypique qu'attachant.

" Quand il a appris mercredi dernier qu’il avait une wild-card en qualifs, il était assez nerveux"

Pour Emmanuel Planque, l’entraîneur qu’il partage au Centre National d’Entraînement de Roland-Garros avec Mathias Bourgue, cette réussite est une demi-surprise. "Quand il a appris mercredi dernier qu’il avait une wild-card en qualifs, il était assez nerveux, se souvient-il. Il a fait un très mauvais entraînement et puis, il a enchaîné avec une longue séance. Ensuite, l’envie a pris le dessus sur la crainte." Le résultat a dépassé toutes les espérances du duo avec ces quatre victoires obtenues dans l’ambiance assez feutrée du court n°1.

Ce parcours vient en tous cas illuminer une année 2014 placée sous le signe noir des blessures. Lucas s’est en effet déchiré les abdominaux en février lors du challenger de Cherbourg. Après une reprise plutôt satisfaisante en mai-juin, voilà qu’il se blesse au poignet début juillet. Un morceau d’os arraché et à nouveau deux mois d’arrêt en plein cœur de l’été alors que les copains accumulent les matches.

Lucas Pouille - Masters 1000 Paris Bercy 2014

Lucas Pouille - Masters 1000 Paris Bercy 2014AFP

" Avec de jeunes joueurs, l’apprentissage commence par une relation affective"

"C’est à ce moment-là que Mathias Bourgue a enchaîné six victoires en Future, s’amuse le coach des deux garçons. Cela m’a permis de le suivre en tournoi". Mais après cette deuxième pause forcée, Lucas est reparti sur de très bonnes bases. "Il est revenu plus apaisé. Il avait pris le temps de réfléchir à son projet", analyse Planque. Très vite, les résultats sont venus conforter cette nouvelle approche, d’abord dans des tournois Challenger avant la belle série de Bercy.

Emmanuel Planque a débuté son travail avec Lucas Pouille et Mathias Bourgue en 2012 quand ils étaient respectivement 700e et 1000e au classement ATP. "J’aime bien m’installer sur la durée, précise le coach. Avec de jeunes joueurs, l’apprentissage commence par une relation affective. Il faut apprendre à se connaître et connaître également leur entourage. Avec Mika (Llodra), j’étais beaucoup plus directif. Aujourd’hui, cela ne serait plus adapté. Ils sont tout le temps connectés à leur ordinateur."

" Je considère avoir un contrat moral avec les joueurs que j’entraîne"

Mais Emmanuel Planque a plusieurs cordes à son arc. Après avoir débuté son approche du haut niveau avec Michaël Llodra dans le club du TC Chatou en banlieue parisienne, il a aussi travaillé avec Fabrice Santoro avant d’intégrer la FFT. Parallèlement, il a complété sa formation tennistique par une licence de psychologie et un diplôme de préparateur physique. Un cursus qui lui permet de s’investir à fond dans son métier. "Je considère avoir un contrat moral avec les joueurs que j’entraîne, souligne-t-il. J’ai une grande responsabilité. Je dois tout leur donner." Et ça marche.

L’homme veut associer Jean-Marc Duboscq, en charge de la préparation physique, à la réussite de ses protégés. Lucas Pouille a, lui, conscience de ce qu’il doit à son entraîneur. "C’est quelqu’un d’incroyable. Il n’est pas dur d’être motivé avec lui, s’enthousiasme-t-il. De plus, il est très cultivé. Il connaît beaucoup de choses et quand on est en tournoi, on parle de bien d’autres sujets que du tennis.". Alain Solvès, le DTN adjoint, apprécie lui aussi le personnage : "C’est un passionné qui a des convictions. Il est tout le temps dans l’échange et il a une vision à long terme". De quoi envisager avec optimisme l’avenir de Lucas Pouille et de son partenaire d’entraînement Mathias Bourgue…

Bruno CUAZ

Lucas Pouille - BNPPM 2014

Lucas Pouille - BNPPM 2014Panoramic

0
0