Eurosport

Rome : Rafael Nadal s'est imposé face à Grigor Dimitrov (6-2, 6-2) et défiera Djokovic en finale

Dimitrov n'était pas au niveau, Nadal s'est donc promené

Le 17/05/2014 à 21:46Mis à jour Le 17/05/2014 à 22:20

Autoritaire au possible, Rafael Nadal a surclassé un Grigor Dimitrov loin du compte en demi-finale à Rome (6-2, 6-2). Il affrontera Novak Djokovic en finale.

Un Dimitrov transparent face à un Nadal solide : ça donne un match à sens unique. Le numéro un mondial a littéralement surclassé le Bulgare ce samedi en moins de 90 minutes de jeu (6-2, 6-2). Il accède à sa neuvième finale à Rome et retrouvera sa bête noire, Novak Djokovic pour la revanche du dernier Masters 1000 de Miami. Le Majorquin reste sur trois défaites consécutives face au Serbe.  

Sur le court central du Foro Italico, Dimitrov n’a jamais trouvé ses marques. Le Bulgare s’est fait breaker d’entrée de jeu en multipliant les fautes directes. De son côté, Nadal, très solide sur ses fondamentaux, n’a jamais laissé une chance au protégé de Roger Rasheed de rentrer dans le match. Impérial sur son service et avec un double break en poche, le Majorquin a conclu la première manche (6-2) en 33 petites minutes.

Une finale de gala face à Djokovic

Le scénario du deuxième set est une copie conforme du premier, avec un break concédé d’entrée par le Bulgare. Nadal n’a jamais lâché sa proie, notamment en étant très solide sur ses engagements (80% de premières balles et 66% des points remportés derrière). Résigné, Dimitrov a pratiquement "balancé" la fin de match en lâchant tous ses coups en mode kamikaze. Pas suffisant pour inquiéter le recordman de titres en Masters 1000. Résultat : un score sans appel (6-2, 6-2) en moins d’1h30 de jeu.

Plus jeune joueur membre du top 20, Dimitrov pourra toutefois être satisfait de sa semaine dans la capitale italienne où il a atteint le dernier carré d’un Masters 1000 pour la première fois de sa carrière. Quant à Nadal, il retrouvera dimanche sa bête noire, Novak Djokovic pour une finale de gala. Battu lors de leurs trois dernières confrontations, le natif de Manacor devra, cette fois-ci, trouver la solution s’il veut espérer soulever un huitième titre à Rome.

0
0