Cette fois, Rafael Nadal a "abandonné" quatre jeux. Après avoir laminé Carreno Busta (6-1, 6-1) pour son retour à la compétition, l’Espagnol a écoeuré le Serbe Dusan Lajovic en deux petites manches (6-1, 6-3) lors du Masters 1000 de Rome. Le Majorquin se qualifie sans aucun souci en quart de finale, où il retrouvera Diego Schwartzman.

Masters Rome
La spéciale Shapovalov, le bras roulé de Ruud et le show Musetti : Le Top 5 du tournoi
22/09/2020 À 12:55

Le schéma a été vu des dizaines de fois sur terre battue : un adversaire qui résiste lors des premiers points, voire des premiers jeux, laissant augurer d’un possible de bras de fer. Puis le rouleau compresseur Rafael Nadal qui se met soudainement en marche et ne laisse plus que des miettes. Comme face à Carreno Busta, l’Espagnol a en effet lutté en début de partie, concédant son engagement après avoir réalisé le break d’entrée. Mais le suspense a tourné court. Le Majorquin, fidèle à ses habitudes, a pris rapidement l'ascendant dans l’échange en imposant une énorme pression dès le retour.

Pourtant, Dusan Lajovic possède quelques belles références sur terre. Le Serbe avait notamment atteint la finale du tournoi de Monte-Carlo l’an passé (défaite face à Fabio Fognini). Mais comme tant d’autres, le 25e mondial n’a jamais pu trouver la clef du problème "Rafa", asphyxié par la lourdeur de balle adverse.

Imprenable derrière, des montées au filet victorieuses : Nadal a assommé Lajovic

Quelques scories mais rien d'inquiétant

Certes, il reste bien quelques scories dans le jeu de l’Espagnol. Comme en témoigne ce petit trou d’air dans la deuxième manche, qui a permis à Lajovic, plus agressif, d’inscrire trois jeux de suite. Comme en témoignent aussi certaines trajectoires de balles très arrondies du Majorquin depuis le fond de court. Mais rien de bien inquiétant a priori, surtout pour un joueur qui n’avait pas goûté à la coemption durant six mois, qui semble en pleine forme physiquement et qui a bouclé l'affaire en deux sets secs (6-1, 6-3) et 1h30 de jeu.

Au prochain tour, le n°2 mondial aura rendez-vous avec Diego Schwartzman. L’Argentin, qui a renversé Hubert Hurkacz un peu plus tôt dans la soirée, est lui aussi un vrai client sur ocre. Il avait d’ailleurs mené un set zéro - un break l’an passé à Roland-Garros face à l’Espagnol, avant de voir une coupure due à la pluie le couper dans son élan. Cette fois, il n'y a pas que le début de match qui pourrait s'avérer compliqué pour "Rafa".

Masters Rome
L'autre record de Djoko, la faillite de Nadal
21/09/2020 À 23:04
Masters Rome
Avant Roland, Djokovic "ne pouvait pas demander mieux"
21/09/2020 À 20:35