Stefanos Tsitsipas accuse le coup. Près de deux semaines après sa grosse désillusion au 3e tour de l’US Open – il s’était incliné face à Borna Coric après avoir eu 6 balles de match –, le Grec n’a pas réussi à se relancer sur la terre battue romaine mercredi. Il a ainsi baissé pavillon contre le jeune Jannik Sinner en trois sets (6-1, 6-7, 6-2) et 2h13 de jeu. La tête de série numéro 3 a pourtant sauvé deux balles de match dans le tie-break du deuxième set, mais n’a jamais réussi à trouver son rythme. En huitième de finale, l’Italien affrontera Grigor Dimitrov qui a écrasé Yoshihito Nishioka (6-1, 6-0).

Indéniablement, il traverse une période compliquée. Si Novak Djokovic a su rapidement tourner la page de sa mésaventure new-yorkaise, Stefanos Tsitsipas est apparu marqué et curieusement passif au moment de lancer sa mini-saison sur ocre. Le Grec a erré telle une âme en peine pendant les deux tiers de son match face à Jannik Sinner. Si ce n’est pas d’ailleurs durant toute la partie. Car son adversaire aurait pu et même dû conclure l’affaire en deux manches.

ATP Cologne
Encore une finale à Cologne pour Zverev
HIER À 19:31

Tsitsipas - Sinner : Le résumé

58 fautes directes pour Tsitsipas

A 6-1, 5-3, Sinner a quelque peu tremblé alors qu’il dominait totalement les débats. Tsitsipas a eu, lui, la lucidité de faire jouer son cadet qui a multiplié les fautes en coup droit. Revenu à hauteur dans ce deuxième set, le 6e joueur mondial a servi pour revenir à un set partout à 6-5, sans y parvenir. Mais dans un jeu décisif au cours duquel les deux joueurs ont rivalisé de maladresses, il s’en est tiré 11 points à 9 après avoir écarté deux balles de match.

Le poing serré, Tsitsipas pensait peut-être alors avoir fait tourner le match. Mais il n’est finalement jamais véritablement entré dans la partie. A nouveau totalement hors-sujet, il a rapidement concédé un double break dans le dernier acte. Une statistique résume à elle seule l’état de forme du Grec sur ce match : ses 58 fautes directes. Sinner, lui, n’a pas laissé passer sa chance cette fois de prendre sa revanche de leur duel au même stade et sur la même scène l’an passé.

Et décidément les Italiens sont à la fête. Car Stefano Travaglia a surpris Borna Coric, qui restait pourtant sur un quart de finale à Flushing Meadows, un peu plus tôt dans la journée en deux sets très accrochés (7-6, 7-5) et 2h21 de jeu. Le 84e joueur mondial retrouvera d'ailleurs son compatriote Matteo Berrettini pour une place en quart de finale de ce Masters 1000.

Roland-Garros
Djokovic rejoint Nadal dans la douleur
09/10/2020 À 20:33
Roland-Garros
Tsitsipas déroule et jouera sa première demie à Roland
07/10/2020 À 16:13