Eurosport

Masters 1000 Montréal: Rafael Nadal balaie Milos Raonic en finale

Nadal croque Raonic
Par Eurosport

Le 11/08/2013 à 22:23Mis à jour Le 12/08/2013 à 01:02

Rafael Nadal n'a fait qu'une bouchée de Milos Raonic en finale du Masters 1000 de Montréal (6-2, 6-2). C'est le huitième titre de la saison pour l'Espagnol.

Décidément, les coupures semblent faire du bien à Rafael Nadal. Absent des courts depuis sa défaite surprise au premier tour de Wimbledon et une nouvelle alerte au genou, l'Espagnol a renoué avec la victoire dès son retour à la compétition. Il a remporté dimanche le Masters 1000 de Montréal en balayant en finale le héros local, Milos Raonic. La différence de vécu entre les deux hommes s'est avérée criante. Nadal n'a jamais tremblé pour décrocher son 25e Masters 1000, alors que Raonic disputait de son côté sa toute première finale dans cette catégorie. Résultat, 6-2, 6-2 en 1h08 de match. En réalité, de match, il n'y a pas eu.

Nadal a rendu une copie quasiment parfaite en ne commettant que sept petites fautes directes en 16 jeux, soit même pas une tous les deux jeux. A l'inverse, Raonic, constamment sous pression et incapable de se mettre dans le rythme, a copieusement arrosé. Intraitable sur son service, Nadal n'a lâché que sept points sur sa mise en jeu. Paradoxalement, malgré cette misère statistique sur la mise en jeu adverse, Raonic a bénéficié de trois balles de break. Trois balles de débreak plus exactement, en début de deuxième manche, alors que Nadal menait 2-1 service à suivre. Une alerte, la seule du match, rapidement réglée par le Majorquin.

Avec ce nouveau titre, son huitième cette saison, Nadal poursuit sa remarquable campagne 2013. En 11 tournois joués cette année, il est donc allé au bout à huit reprises, pour deux défaites en finale et une élimination au premier tour à Wimbledon. Huit titres en une saison, c'est nue première pour lui depuis 2008, l'année de son accession à la première place mondiale. Mais sa saison n'est pas finie. Il peut espérer aller chercher son propre record (11 titres en 2005). En attendant, il sera de retour sur le podium du classement ATP lundi (troisième), pour la première fois depuis le 27 août 2012. Raonic, lui, pourra se consoler de sa déroute dominicale: il va entrer pour la première fois dans le Top 10 mondial. Une grande première pour un Canadien.

0
0