Et si, dans la lutte à la première place mondiale, le trio composé de Nadal, Federer et Djokovic se transformait en quatuor dans les mois à venir ? La quatrième voie pourrait en effet s'appeler Andy Murray. Programmée depuis longtemps, l'éclosion de la chrysalide britannique est intervenue sous le soleil de l'Ohio. Ne concédant qu'un set sur l'ensemble du tournoi (face à Carlos Moya), Andy Murray a enfin confirmé l'étendue de son énorme potentiel.

Novak Djokovic peut en témoigner. Lui qui menait 4-0 dans ses confrontations avec l'Ecossais vient de perdre deux fois en deux semaines. Déjà surpris à Toronto en quart de finale (6-3, 7-6), le Serbe a de nouveau dû rendre les armes face à sa nouvelle bête noire. Incapable de résoudre l'équation posée par les incessants changements de rythme distillés par son adversaire la n°3 mondial a déçu. Coupable de 54 fautes directes sur l'ensemble du match, "Nole" a manqué l'occasion de rappeler qu'il était toujours l'arbitre principal du match Nadal-Federer.

MS Cincinnati
King Murray !
03/08/2008 À 21:38

Murray garde la tête froide

D'entrée de match, Murray impose son jeu de contre. Il obtient des balles de break à 2-2, puis 3-3 mais c'est finalement au tie-break qu'il va faire la différence, aidé en cela par la nervosité excessive du Serbe (31 fautes directes sur l'ensemble de ce premier set). Un dernier revers dans le filet offre ainsi au Britannique le gain de la première manche (7 points à 4). La seconde sera du même acabit avec quelques fulgurances des deux côtés mais aussi, et surtout, de trop nombreuses imprécisions. Abusant des amorties, Djokovic concède une nouvelle fois son engagement à 4-3 après un smash dans le couloir suite à un remarquable lob de défense de Murray.

Servant pour le titre, Andy Murray est alors rattrapé par l'émotion. Dans le même temps, Djokovic, dos au mur, sort le grand jeu et parvient à écarter 4 balles de match avant de débreaker ! Mais là où il aurait certainement craqué nerveusement par le passé, le bouillant Murray parvient à garder son sang-froid. Il s'accroche et pousse un Djokovic trop passif à un nouveau jeu décisif. A 4 points partout, Murray remporte le point du match après un fabuleux rallye joué à une vitesse supersonique qu'il conclu d'un revers croisé à contre-pied. Djokovic ne s'en relèvera pas. Double faute du Serbe et 2 balles de match pour Murray. Il manque la première mais, sur la seconde, son attaque de revers long de ligne est imparable ! A 21 ans, l'Ecossais remporte son 6e titre en carrière, le premier en Masters Series. Il devient ainsi le 54e joueur à gagner un tournoi de cette catégorie depuis 1990.

MS Cincinnati
Nadal attendra
03/08/2008 À 12:15
MS Cincinnati
Rafael Nadal battu
03/08/2008 À 04:58