AFP

Wawrinka remporte son premier titre majeur en battant Nadal en finale de l'Open d'Australie

Wawrinka, l'exploit dans la douleur

Le 26/01/2014 à 12:05Mis à jour Le 26/01/2014 à 15:20

Grosse sensation à Melbourne. Stanislas Wawrinka a signé le plus beau succès de sa carrière en décrochant son premier titre du Grand Chelem face à Rafael Nadal, dimanche à Melbourne (6-3, 6-2, 3-6, 6-3). L'Espagnol, qui visait pourtant un quatorzième titre majeur, avant de se bloquer le dos pendant le match, s'incline pour la sixième fois dans une finale majeure en 19 participations.

Eurosport Player: Regardez jusqu'à 16 courts en LIVE

Voir sur Eurosport

Personne ne s'attendait à une finale pareille. Pas même Stanislas Wawrinka, à qui on promettait l'enfer. L'Espagnol, en lice pour décrocher son quatorzième titre du Grand Chelem, n'avait jamais perdu un set en douze matches face au Suisse. Mais dimanche à Melbourne, il a d'abord été vaincu par le Suisse qui a joué le feu durant la première heure du match.

Puis par son physique. Au troisième jeu du deuxième set, Nadal a semblé se bloquer le dos en frappant la balle. Malgré une intervention médicale hors du court, l'Espagnol a joué au ralenti jusqu'au troisième set. Mais le Majorquin a finalement empoché cette manche, là aussi, contre toute attente, alors qu'il ne servait plus de premières balles qu'à 150 km/h.

Historique à plus d'un titre

Mais le miracle n'a pas eu lieu. Pour Nadal en tout cas. Malgré un gros passage mental à vide dans le troisième acte, Wawrinka est parvenu à enfoncer le clou dans le quatrième pour arriver à ses fins. Wawrinka avait déjà enflammé Melbourne en éliminant Novak Djokovic, quadruple vainqueur en Australie. Il a terminé de marquer ce tournoi au fer rouge en prenant l'ascendant sur le numéro un mondial qui visait un deuxième titre à l'Open d'Australie. Même acquis face à un joueur au physique chancelant, le Suisse peut savourer comme il se doit ce sixième trophée en carrière, incontestablement le plus grand moment de sa vie de joueur.

Rafael Nadal n'avait auparavant perdu que face à deux joueurs en finale de Grand Chelem : Federer et Djokovic. Le Vaudois s'est donc invité dans ce club très fermé, devenant par là même le premier joueur depuis Sergi Bruguera en 1993 à battre dans le même tournoi les numéro un et numéro deux mondiaux. Il est aussi le premier vainqueur de Grand Chelem autre que le Big Four depuis Del Potro à l'US Open 2009. Un Big Four qui prendra définitivement un sacré coup dans l'aile dès lundi : Wawrinka prenant la troisième place mondiale la semaine prochaine. Pas de doute, cet Open d'Australie 2014 restera historique. A plus d'un titre.

0
0